Note :
5
Niveau :
Commentaires : 1
Rédacteur : kaneda56 - Auteur : kaneda56 - Mise en Page : kaneda56
The Japanese Controls Corner !!!

La montée en popularité des bornes d’arcade japonaise a vu débarquer dans le vocabulaire arcadien de bien curieux mots à consonance très orientale : Sanwa, Seimitsu… Qu’est-ce donc que cela mon bon monsieur ??? Tout simplement les constructeurs de ce qui se fait de mieux en termes de manettes et boutons sur la planète !

 

Pour éviter de me mettre mes chers collègues de Gamoover à dos, je tiens néanmoins à tempérer mes propos : en effet, la grande majorité de nos vieilles bornes d’arcade européennes étaient équipées de contrôles de fabrication américaine, caractérisés notamment par des manettes de taille imposante avec poignée en forme de poire, à contact à lamelle ou à microswitch, et dont la course est assez longue et raide. Même constat concernant les boutons, à microswitch ou à lamelle, dont la résistance à la poussée varie de « aisée » à « carrément dur ».

 

Vous l’aurez compris, si vos souvenirs de l’arcade reposent essentiellement sur ce genre de matériel, et que la performance passe après le feeling que vous voulez retrouver face à une bonne vieille borne, passer à des contrôles japonais n’aura peut-être pas d’intérêt pour vous. 
 

Nous nous proposons néanmoins de faire, au travers de ces lignes, l’apologie du matériel japonais, et de l’efficacité qu’il procure, entre autres, au joueur fan de Versus Fighting ou de Manic Shoot.

 

Avant toute chose, sachez qu’il existe deux principales marques de joystick et boutons à équiper le marché de l’arcade japonais : le déjà très célèbre Sanwa Denshi et le moins connu mais très bon Seimitsu. Ces deux compagnies proposent une bonne dizaine de références de joysticks tous différents dans le comportement ou l’encombrement. Dans l’attente d’avoir toutes les références sous la main pour un test complet, nous parlerons ici des deux séries les plus utilisées par les joueurs : respectivement LS-32 (et sa variante LS-32-01) chez Seimitsu et JLF-TP-xx chez Sanwa. Concernant les boutons, nous parlerons essentiellement des séries OBSF-30 et OBSF-24 chez Sanwa (identiques en dehors de leurs diamètres respectifs de 30mm et 24mm), et les séries PS-14G et PS-14D (même commentaire), qui sont des armes redoutables susceptibles de faire monter vos scores et votre habileté à un niveau insoupçonné !
 

 

 

Warning : Nous tenons à prévenir le néophyte d’une énorme confusion qui a été faite sur les joysticks de la marque Seimitsu. En effet, le site excellent.com (site de vente chinois basé à Hong Kong, réputé pour ses excellents prix), pour une raison obscure, nomme ces joysticks « Asahi », alors que ce sont de toute évidence des Seimitsu. L’erreur a été évidemment relayée par le site de Sud-Automatic qui se fournit chez Excellent, et a logiquement envahi les forums spécialisés. Pour la petite histoire, il existe effectivement une marque de joystick japonais appelée Asahi Seiko, ces joysticks sont en général de forme assez massive et dotés d’une course souple mais longue, et bien inférieurs en qualité à ceux dont je vais vous parler. À noter toutefois que si vous êtes fan de stick japonais et que vous êtes une brute flanquée de mains gigantesques, les Asahi Seiko sont faits pour vous…

 

Les sticks

Généralités techniques

Voici nos deux protagonistes:

Le SANWA JLF-TP

 

Le Seimitsu LS-32

 

Plusieurs points communs parmi tous les sticks nippons : ils fonctionnent tous avec microswitchs, les contacts à lamelle ont disparu depuis longtemps des salles d'arcade nippone. Si vous n’êtes pas amateurs des clic-clic quand vous jouez, passez votre chemin !

Ils ont pour la plupart une poignée en forme de boule, contrairement aux poires américaines, ce qui facilite en général la prise en main : certains joueurs attrapent leur poignée par le dessous pour mieux contrôler des mouvements complexes comme les 360° ou autres manipulations exotiques.

Enfin, la plupart d’entre eux ont une course très courte, et une résistance à la poussée très faible. Une succession de mouvements rapides devient, de fait, bien plus aisée à effectuer.

 

Deux principaux types de connectique

Les Seimitsu LS32 se connectent de manière « traditionnelle », par le biais de cosses de 4.8 mm. CHACUN des quatre microswitchs du stick reçoit deux fils (le contact et la masse), le branchement est souvent assez long et fastidieux.

En revanche, les Sanwa ainsi que les LS32-01 se branchent via un connecteur JST 5 pins, très pratique à manipuler. Il convient donc de faire très attention à la connectique de son panel au moment d'acheter un joystick neuf, sous peine de devoir sortir le fer à souder après avoir proféré moult jurons....

D'une manière générale, il faut savoir que chaque joystick Seimitsu dont la référence se termine en "-01" possède la connectique JST 5 pins. Nous détaillerons dans un prochain article l'ensemble des offres des deux constructeurs pour vous permettre de vous équiper en connaissance de cause !

Petite photo de la connectique d'un Sanwa..

Et petit face à face des Seimitsu LS-32-01 à gauche et LS-32 à droite :

 

Restricteurs, kézako ?

Les Sanwa comme les Seimitsu comportent souvent, sur le dessous, ce qu’on appelle des restricteurs. Un restricteur est une pièce en plastique qui vient se fixer sous le stick et dont la forme conditionne la course de la manette. On parle généralement de restricteurs 8 ways, 4 ways, 2 ways, ou encore de restricteurs carrés, octogonaux ou ronds.

Plusieurs exemples :

Un restricteur « 4ways » condamne les diagonales pour les jeux qui n’en ont pas besoin, comme Pac-Man. Il reste donc au joueur quatre directions (haut, bas, gauche, droite) au lieu de huit. Cela permet d’éviter de se faire bouffer par un fantôme parce qu’on a bêtement appuyé sur une diagonale et que Pac-Man, qui est un peu trop bête pour comprendre ça, s’est tout simplement arrêté… 

Dans la même logique, un restricteur « 2ways » n’autorise que deux direction, droite-gauche ou haut-bas. La manipulation d’un Space Invaders sera grandement facilitée.

Autre exemple avec les jeux de combat : les sticks Sanwa sont livrés avec un restricteur de forme carré qui pose parfois problème aux joueurs de Versus Fighting car ils se bloquent trop facilement en diagonale. Il existe donc un restricteur octogonal qui permet de passer d’une direction à l’autre de manière plus fluide.

Dernier exemple : si on a affaire à un jeu qui nécessite de faire des mouvements circulaires avec le stick, un restricteur rond, qui ne bloque donc la poignée dans aucune direction est préférable.

Ces restricteurs se changent de manière très simple et rapide, en écartant quelques ergots de plastique sur Sanwa, ou en enlevant deux vis sur Seimitsu.

La photo qui suit représente les trois positions du restricteur des Seimitsu : de gauche à droite 2 directions, 8 directions, et enfin 4 directions...
 

Le restricteur, de forme carrée, qui équipe en standard les Sanwa ; on remarque facilement les 4 ergots de métal à écarter pour le déloger et leremplacer.

Démontage du restricteur...

Et remplacement par un restricteur octogonal, pour mieux effectuer certains mouvements comme les arcs de cercle...

 

Balltops ?

Petit détail concernant les boules (balltop en anglais) constituant la poignée : leur taille standard est de 35mm et le pas de vis est compatible aussi bien avec les Sanwa de la série JLF que celle des Seimitsu LS-32. C’est l’accessoire le plus customisable du joystick, il existe des dizaines de couleurs et d’apparences différentes pour donner un petit côté unique à votre panel !!! La tendance actuelle est celle du « bubble balltop », translucide avec des centaines de micro bulles à l’intérieur, très joli ! Certains bricoleurs adeptes de la « Jacky Touch » vont jusqu’à adapter une petite diode dedans pour un effet superbe dans le noir, couplé à des boutons transparents…

Difficile de ne pas remplir ses stocks en vue d'un prochain panel à équiper :D

 

Le superbe Windy Stick de -n3o- du forum , chapeau bas :)

 

Gros plan sur des balltops originaux de chez Seimitsu, dont la production est malheureusement arrêtée…

 

Et pour finir en beauté, les panels de deux membres du forum, Farouk et Bestiole :)

Classieux et sobre pour Tarouk..

 

Et customisé à souhait pour Bestiole :D

 

Il existe aussi des balltops de grande taille (45mm) très utilisés au Japon dans les UFO catchers  (vous savez, les machines de fête foraine ou il faut attraper une peluche ou autre bricole avec une pince), ça peut être amusant sur certains jeux ou si vous avez des mains immenses. Pour les petites mimines, il existe aussi quelques modèles de petite taille (30mm).

 

Mounting Plate ? Panel ?

La mounting plate, ou plaque de montage en français, est la pièce en métal qui est sensée faire la liaison entre votre stick et votre panel. Il existe autant de plaques de montage pour sticks japonais qu’il existe de panels de bornes différents. Il existe quelques cas, notamment pour les joysticks Sanwa, ou une mounting plate n'est pas nécessaire car les fixations du panel se fixent directement sur le châssis en plastique du joystick.
Petite astuce pour les joysticks Sanwa: la référence indiquée est de la forme JLF-TP-XX, où le "XX" représente la mounting plate livrée avec.

Joy Sanwa équipé d'une plaque droite :

 

Joy Sanwa équipé d'une plaque plicaturée :

 

Joys Seimitsu avec plaques droites et plicaturées :

 

Le panel d’une borne est la plaque (en métal ou en bois) qui accueille les sticks et les boutons. Les panels de bornes japonaises sont, de base, conçus pour accepter un type bien particulier de joystick. Attention de bien détailler la visserie de son panel avant d’acheter : il faut que la mounting plate, si elle est nécessaire, s’y adapte parfaitement, sous peine de devoir jouer les ferronniers en herbe à devoir percer, découper, fraiser pour adapter le bidule. Notons que les panels Sega font référence dans le monde le l’arcade japonaise, car ils s’adaptent non seulement sur les bornes du constructeur (Astro, Blast, Naomi) mais également sur les bornes des autres développeurs (Taito Egret, Konami Windy, Capcom Impress).
Dans l’hypothèse ou vous décidez de changer vos vieux sticks rincés par des neufs, faites bien attention à ne rien jeter, car il se peut que vous ayez à récupérer l’ancienne mounting plate pour l’utiliser sur le stick neuf et le fixer correctement.

Premier exemple avec un panel AstroCity d'origine, équipé Seimitsu et dont la mounting plate est plicaturée :

Deuxième exemple avec un panel BlastCity, équipé Sanwa, et qui ne nécessite pas de mounting plate:

Notons l'excellente initiative du site de vente français Starcab.net, qui affiche les cotes des mounting plate dans son catalogue. Difficile de se tromper !

 

Que choisir ???

Sanwa ou Seimitsu ??? Cette question revient à de nombreuses reprises sur les différents forums et n’a pas de réponse, tout dépend de votre propre feeling. Comme je l’ai dit plus haut, les sticks Seimitsu LS-32 (ceux qui équipent les AstroCity de base) ont un rapport qualité/prix légèrement plus intéressant que les Sanwa, car ils ont tendance à moins se coincer en diagonale (essayez de faire des 360° avec un Sanwa et un Seimitsu, et vous comprendrez). En revanche, le toucher des Seimitsu est très légèrement plus mou que les Sanwa, et leur course un peu plus longue. Les personnes qui adorent les courses courtes et rapides des sticks Neo Geo par exemple se tourneront vers les Sanwa, qui ont de plus une qualité de finition plus élevée. Notons que le restricteur des Seimitsu facilite la pratique des jeux très anciens, comme Pac-Man ou Space Invaders (4 et 2 ways).

Dernière différence principale à prendre en compte lors de l’achat : la taille du manche (ce n’est pas sale). En effet, les manches Sanwa sont plus longs que les Seimitsu (32mm contre 27mm), ce qui n’a l’air de rien sur le papier, mais se ressent énormément en cours de jeu, particulièrement dans un jeu de combat ou le stick doit être court pour exécuter correctement ses combos. Les panels japonais comportant des sticks Sanwa sont d’ailleurs équipés de cales en métal afin de rabaisser légèrement la hauteur de la poignée et permettre une prise en main idéale. J’ai pour ma part une réelle préférence pour les Seimitsu, qui permettent de jouer à une grande majorité de jeux sans modification particulière (notamment pas de restricteur optionnel à acheter).

 

Les Boutons

Généralités, technique

La principale différence entre boutons japonais et américains réside dans le système utilisé. Les boutons américains utilisent des contacts à gros microswitch, très résistant dans la durée mais plus résistants à la poussée. J’arrête les mauvaises langues qui me taxeront de chochotte tout de suite : certes, quelques frappes répétées sur un bouton américain, c’est facile. Néanmoins, au bout de quelques centaines de frappes a haute cadence sur un « manic » Shoot them up (jeu de tir caractérisé par une avalanche de tirs ennemis à l’écran, nécessitant un pilotage fin et tirer comme un dératé) comme Dodonpachi ou Guwange, la différence saute aux yeux : les boutons japonais sont bien plus faciles à enfoncer et provoquent une fatigue plus tardive, pourquoi ? Tout simplement parce que les microswitchs de ces boutons sont minuscules et fonctionnent avec une bille métallique, retenue par un ressort très fin, avec donc très peu de résistance à la poussée au final. Alors oui, les boutons japonais ont un toucher très soft, très plastoc, mais la cadence et la précision de frappe n’a rien de commun avec ce qui peut être atteint sur un bouton américain.

Ils existent en deux tailles principales : 30mm pour les boutons standard et 24mm pour les boutons spéciaux, comme les « start » par exemple. Ils se connectent facilement en utilisant des cosses de 2.8mm, et existent en version vissable ou clipsable, le choix s'effectuant en fonction de l'épaisseur de votre panel, de la solidité et de l'aspect pratique recherchés ; en effet les clipsables se fixent sur un panel métal de 1 voire 2 mm d'épaisseur au maximum et se changent très facilement, en revanche les vissables peuvent se fixer sur des panels plus épais et sont plus solidement fixés.

Il est facilement reconnaissable grâce à la marque distinctement visible sur le microswitch.

Même punition pour le Seimitsu (version nacrée pour la beauté de la photo :d)

On peut les reconnaitre facilement à la façon dont les pins sont décalées sur le microswitch.
 

 

Votre seul critère de choix se limitera donc au mode de fixation du bouton (clipsable ou vissable), et aux couleurs disponibles chez les deux constructeurs. Par exemple, Seimitsu semble plus productif en termes de variété : boutons de couleur cerclés de noir, boutons nacrés, noirs, transparents, tout y est ! En revanche, Les Sanwa sont, eux, plus faciles à trouver en France à l’heure actuelle.

 

Dernier détail : Sanwa commercialise une série de boutons estampillée GR. Cette série est plus chère, et pour cause : on nous promet une résistance dix fois plus importante qu’un bouton Sanwa classique.  D’apparence le switch noir sur le dessous du bouton est nettement plus long, et pour cause : il ne s’agit plus d’un contact à bille mais d’un microswitch « classique » miniaturisé, on entend distinctement le fameux « clic clic » quand on approche l’oreille du bouton. Le fait qu’il soit minuscule combine donc l’excellente résistance à l’usure du microswitch et la souplesse typique du bouton japonais, le bouton ultime en somme…

 

BATTLE BONUS!

En attendant d'élaborer un dossier sur les sticks arcade pour consoles de salon, il nous paraissait inconcevable de clore cet article sans évoquer quelques « Rolls-Royce », fabriquées par et pour les adorateurs de l'authentique feeling arcade japonais.

La prestigieuse marque de joysticks pour consoles HORI a commercialisé, pour la Playstation 1,2 puis 3, le HORI Real Arcade Pro (connu également sous le diminutif HRAP) équipé en Joystick Sanwa JLF-TP! Les boutons restent malheureusement des Hori, corrects mais encore à quelques encablures de nos deux marques fétiches. Mais attention : il existe deux séries limitées, estampillées « SE », de ce HRAP, respectivement équipées full Sanwa et full Seimitsu, mais leur prix et leur rareté est à la mesure de leur perfection ! Ce sont bien entendu les meilleurs sticks arcade pour console, et des must-have pour tout gamer qui se respecte !!!

Quelques photos susceptibles de vous mettre l'eau à a bouche, avec pour commencer le HRAP1 et sa finition « miroir »

Puis le HRAP2, plus classique dans la présentation mais bien plus résistant aux rayures

Et enfin le HRAP3, précurseur du stick arcade haut de gamme sur Playstation 3. Notons qu'il existe depuis peu une version full Sanwa de ce stick.

Et enfin l'affiche promotionnelle de la prestigieuse série « SE »

 

Le développeur Sega a également sorti une nouvelle version de son prestigieux Virtua Stick, intitulé « High Grade » pour Playstation 3, et complètement équipé en Sanwa.

 

Les aficionados des émulateurs et jeux arcade sur PC seront également ravis de savoir que le Virtua stick High Grade, ainsi que la dernière version du HRAP pour Playstation 3, fonctionnent parfaitement sous Windows en se branchant de manière quasi plug and play en USB!

 

Voila pour ce tour d'horizon du Japanese Control Corner ! Faites-vous plaisir, avec tant de choix vous pouvez vous faire un panel aussi beau qu’original… Et la qualité de ce matériel vous propulsera sans mal vers le « High Score » qui vous échappe depuis si longtemps !

 

----------
N’hésitez pas à nous poster des photos !

 

Quelques liens

www.himuragames.com
www.akihabarashop.com
www.excellentcom.net
www.starcab.net

Pour une info encore plus complète, voir aussi le dossier : « Japanese Cabs » et le tutoriel : « Câbler son panel » sur Gamoover.

 

 

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Il y a une erreur sur le

Il y a une erreur sur le feeling des sticks, ce sont les sticks sanwa qui sont plus "mou" et ont une course plus longue.