Note :
4
Niveau :
Commentaires : 0
Rédacteur : Misteriddler - Auteur : Misteriddler - Mise en Page : Misteriddler
Peindre sur du bois

Introduction

Le choix d'une peinture est un vrai problème : suivant le type de finition que l'on souhaite obtenir, il faudra prendre en considération de nombreux points qui joueront plus ou moins sur le résultat comme : le type de support, la préparation du support, le type de sous-couche, le type de finition recherché, la couleur à obtenir, la résistance dans le temps, etc.

Le bois ayant une fâcheuse tendance à ne pas être lisse d'origine et ayant également la vilaine habitude de « boire » la peinture, il n'est pas facile de le peindre correctement.
Du coup, avant d'entreprendre les travaux et de choisir sa peinture... il faut déjà voir quelle technique employer : Application au pinceau , A l'aerosol ? Quel type de peinture ? Comment appliquer ? Les questions sont nombreuses.

La premiere reponse sera : Ne peignez pas directement sur le bois. Utilisez toujours une ou plusieurs couche de fond, que vous poncerez eventuellement suivant la degré de finition à obtenir.

La deuxieme reponse sera : si vous peignez sur du bois, ne peignez pas à la bombe si possible !  (sauf éventuellement pour de petites surfaces). En effet, la bombe ayant un faible pouvoir couvrant, et le bois étant « assoiffé », il y a de fortes chances pour que le résultat soit foireux une fois sec, laissant apparaitre des zones plus ou moins denses, des irrégularités d'application....
Bref la misère pour faire un side complet... On choisira donc de préférence le rouleau.

Avant toute chose, rappelez vous qu'une surface bien préparée (bien poncée...bien nettoyée... bien lisse...) sera déjà la garantie d'un beau résultat ! N'hesitez pas a poncer votre support en bois pour que celui ci soit le plus lisse possible, sans aspérités. Un poncage mecanique ou manuel, avec du papier de 80 pour degrossir, puis un autre passage en "120" pour lisser seront bienvenus. Un passage supplementaire en 240 sera superflu.

Ce qu'il faut savoir :

On appelle "couche de fond" la première couche appliquée directement sur le bois lui-même... Cette première couche peut être faite en peinture (la même que vous utiliserez pour la deuxième couche), ou en apprêt de couleur neutre (blanc mat par exemple).
La couche de fond sert comme base d'accroche à la deuxième couche de peinture.
Elle est également appelée « primaire », « primer », « couche d'apprêt », ou encore « sous-couche »... Mais le but est le même et désigne la même chose au final.

En général, la dernière couche appliquée au dessus de la couche de fond, s'appelle la « couche de finition » : c'est celle que l'on voit au final.

Pour obtenir une belle finition, bien lisse, et éviter la « peau d'orange » lorsque l'on peint sur du bois il y a plusieurs bonnes méthodes. Le but de ce tuto n'est pas de pretendre à une méthodologie universelle, mais de vous donner les clef importantes au travers de differentes etapes.

Méthodologie :

- Préparez votre borne : vérifiez bien que vos précédents travaux sont secs (pâte à bois par exemple), que la surface a peindre est bien plane (pour éviter les coulures), que ce qui ne doit pas être peint est masqué (au moyen d'une bande a masquer) et enfin que l'environnement est bien protégé et aéré. (Bâches...)

- Bien préparer sa surface avec un ponçage mécanique (un gros grain de 4O fera parfaitement l'affaire...)

- Refaire un passage mécanique avec un grain plus fin (grain de 80).

- Finir le ponçage manuellement (grain 80) en insistant sur les endroits tels que les coins, les angles... ou les parties refaites avec de la pâte à bois.

Si votre borne était déjà peinte, ou avait déjà un support dessus, vous n'êtes pas obligés de la poncer jusqu'a la moelle : assurez-vous juste que le support est « lisse » au toucher après ponçage...

Appliquez ensuite une couche de fond :

- Soit votre peinture glycéro, mais diluée de 5 % à 10 % pour bien couvrir tous les « creux » laissés malgré votre ponçage manuel... Mais cela ne sera pas aussi efficace qu'un primer pour un aspect lisse...

- Soit une couche de primer blanc mat comme base d'accroche de votre peinture. (Pour votre Primer, utilisez soit un primer en bombe ou soit en pot... comme vous voulez. Une bombe primer special bois existe et donne de bons resultats, mais recouvrement faible).

- Laissez sécher 24 H.

- Poncez ensuite manuellement avec du grain 120.

Sachez qu'en matiere de poncage pour le bois, on utilise les finitions suivantes :

- 60 ou 80 pour degrossir.
- 120 pour avoir un rendu "normal" lisse au toucher.
- 240 pour une finition tres fine.

Pour les perfectionnistes : répétez l'application du primer /séchage/ponçage suivant le résultat à obtenir (plus ou moins lisse) ou sinon passez directement a l'étape suivante, car c'est déjà beau comme ca.

Généralement, pour les travaux à réaliser sur les parties en bois d'une borne, on choisira une peinture à base d'huile (une peinture glycéro donc si vous avez suivi) pour sa tenue et sa résistance. (L'utilisation d'une peinture arcylique est egalement possible si vous ne pouvez pas avoir d'odeurs)...
Avant d'appliquer votre couche de peinture, prenez le temps nécessaire pour mélanger la peinture... Soit manuellement, soit au moyen d'une "hélice melangeur de peinture", soit au moyen d'une tige tordue légèrement au bout, fixée à une perceuse. (Attention à ne pas tourner trop vite !)

Appliquez donc une couche de peinture glycéro (choisissez ici votre type de finition : mat, satiné, brillant): pas à la brosse ni au pinceau, mais uniquement au rouleau. (Choisissez votre type de rouleau suivant la peinture utilisée)...

J'utilise en général un rouleau laqueur, pour sa finesse d'application, et surtout pour le fait que c'est une mousse et non pas un rouleau avec des « poils » qui, s’il est neuf est hyper galère car il laisse des poils dans la peinture...

Utilisez les pinceaux pour peindre les détails, les coins et endroits inaccessibles au rouleau.

Laissez sécher 24 H.

Si votre travail de préparation pour la sous-couche a été bien fait, vous n'avez pas besoin de poncer votre couche de peinture. La peinture doit déjà être lisse et tendue.

Il est possible également, si l'on souhaite avoir un résultat un peu poreux comme certains panels d'origine, de ne pas aller trop loin dans le travail de ponçage et de préparation primer... par exemple pour ce panel :

 

- Appliquez ensuite votre couche de finition avec la même peinture glycéro. Il est possible de mettre deux couches à cette étape avec un temps de séchage entre les deux bien sûr.
Rappelez vous que moins votre peinture sera diluée, plus elle sera longue a secher, moins elle couvrira, mais elle aura plus un aspect "lisse". Il faut trouver le juste milieu.

Une fois votre peinture appliquée et bien seche, si vous avez un artwork a coller sur votre borne : vous pouvez le coller directement sur votre peinture.
Ou, vous pourrez mettre une seule couche de finition avec votre peinture, posez votre visuel, puis appliquez ensuite une couche de vernis, temps de séchage, puis une deuxième.
Ne pas poncer entre les deux couches de vernis !
Votre visuel sera ainsi protégé, ne se décollera pas, et fera « corps » avec votre borne... (Très beau résultat, et très agréable au toucher également...)
Vous choisirez un vernis de bonne qualité, ne reagissant pas (ne jaunissant pas aux UV), et resistant aux chocs et rayures.

Pour le type de finition : ne choisissez pas un vernis brillant qui ferait trop flashy... Surtout si vous avez opté pour une peinture brillante !!! Rappelez-vous que c'est surtout votre travail de sous-couche qui rendra un effet sympa, et pas en mettant 10 couches de vernis brillant sur de la peinture brillante

Enfin, pensez a nettoyer votre matériel juste après usage au White Spirit si vous avez utilisé de la glycéro.. Ou à l'eau si vous avez utilisé de l'acrylique.
Ne remettez pas à demain votre séance de nettoyage, ou votre matériel sera perdu.

Encore une fois, c'est une méthode type, celle que j'utilise, mais chacun peut faire comme bon lui semble... suivant le résultat qu'il souhaite obtenir.

De plus, on ne parle uniquement ici de restoration « accessible » par tous, et on n’aborde pas la peinture au pistolet... Cette technique donne de meilleurs résultats mais exige un « coup de main » pour éviter les coulures et surtout d'être rigoureux en matière de nettoyage.

Enfin, rappelez-vous que si vous êtes pressés, cela ne sert à rien de vous lancer dans une séance de peinture... C'est un coup à tout foirer.  

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons