Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Lonewolf

Pages: 1 ... 21 22 23 24 25 [26] 27 28 29 30 31 ... 33
401
Vos Roadtrips ! / Le samedi, c'est roadtrip
« le: Mardi 03 Mai 2011, 23:11:16 pm »
une nintendo   :)

Et le bonjour à F4b  :D

402
Vos Roadtrips ! / Le samedi, c'est roadtrip
« le: Mardi 03 Mai 2011, 22:06:47 pm »
Don corleone mais sang cor leon clé gong = Don corleone mais sans "corleon" clé gong = donkey kong

capillotracté effectivement  :D

super borne, veinard  ^-

Alors, bravo MAIS, c'était un poil plus fin que ça ^^
La clef est anglaise mon cher, et une clef anglaise c'est une Key

Donc Don key Gong (ça sonne mieux) et c'est une cocktail  ;)
Et j'ai hate  :D

403
Vos Roadtrips ! / Le samedi, c'est roadtrip
« le: Mardi 03 Mai 2011, 21:06:39 pm »
Allez on y va. Samedi, à priori je serai l'heureux propriétaire de ma seconde borne (et quelle borne!) Attention c'est capillotracté
1)
mais



2)
3)

A dimanche pour le CR

++ Lone

404
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Mardi 03 Mai 2011, 20:29:40 pm »
Que me suggérez vous pour régler tout ça? trouver un réparateur (sur paris?)? envoyer la carte pas la poste à l'étranger (ça me dit pas trop  :(). j'avais dans l'idée de prendre un adaptateur jamma et un supergun pour tester plus facilement. J'enrage d'être autant une bille en électronique  :-((

405
Bornes génériques modernes / [help] ma 1ère pcb en panne - Tatsujin
« le: Mardi 03 Mai 2011, 20:26:46 pm »
Je suis très admiratif du travail effectué  ^- Pour moi c'est du chinois et j'ai toujours admiré les gens qui pigeaient tout ça  :D

406
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Mardi 03 Mai 2011, 15:31:45 pm »
En relisant les précédents posts et en essayant d'approfondir l'analyse de Maldoror68, il y a un truc que je ne comprends pas bien : de quels fils vert et violet parlez-vous tous les deux ?  :)

Je parle (et Maldoror aussi je pense) de ces 2 fils

407
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Mardi 03 Mai 2011, 01:00:59 am »
je pense sincerement que c'est ça
http://forums.arcade-museum.com/showthread.php?t=115603&page=2

Le gars a une galaxian dans le même style, transformée en Driving force

Déjà que niveau esthétique je partais de très bas mais même niveau electronique rien ne me sera épargné  :D

408
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Mardi 03 Mai 2011, 00:49:50 am »
C'est exactement la conclusion a laquelle j'étais arrivé la semaine dernière. Pourquoi mettre un joy 4 voies sur un jeu comme Galaxian. Comme la carte semblait fortement modifiée, j'en étais venu à penser à une conversion genre pacman (relativement facile à priori). Maintenant je me gourre peut être completement. Y'a peut etre juste un savekit ou un truc plus leger genre tir rapide.?

409
Vos Roadtrips ! / le roadtrip, ça épuise...
« le: Mardi 03 Mai 2011, 00:44:05 am »

A moi les chocapics  ;)

410
Vos Roadtrips ! / [RT] Super Breakout, Space Invaders, et compagnie !
« le: Mardi 03 Mai 2011, 00:40:00 am »
Franchement la astro wars elle est super mimi. Si c'était à côté de chez moi je me serait peut être laissé tenter.
Bon bin reste plus qu'a attendre pour le wip du SI  :D

411
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Lundi 02 Mai 2011, 20:32:20 pm »
Merci pour ces explications. Concernant le suivi des connections entre les 2 fils et les bornes de la PCB, je te fais confiance.
Tu as raison,en effet, j'ai mal étiquetté mes sorties et les 2 fils vert et violet ont été reliés au control panel et non à la coin dorr. Mais pas aux boutons start
Voici les photos
1) A gauche : le faisceau du control panel. A droite, le harnais avec nos 2 fils vert et violet rattachés à la PCB par un domino


2) le faisceau du control panel. Le coding couleur est respecté. Ils sont reliés aux microswitchs du joystick haut et bas (pour rappel l'ancien propro a posé un joy 4way).


Ca voudrait dire que l'ancien proprio a voulu gérer le nombre de joueurs avec le joystick en utilisant le haut/bas pour selectionner le nb de joueurs? Les gens sont space. Déjà charcuter le CPO pour poser l'horreur de joystick à la place je comprend pas, mais avoir la paresse d'appuyer sur P1 ou P2 et charcuter le PCB pour ça....

412
Vos Roadtrips ! / [RT] Super Breakout, Space Invaders, et compagnie !
« le: Lundi 02 Mai 2011, 11:08:23 am »
Super RT, merci pour ton CR  ^-
J'attend le détail sur la SI avec impatience  ;)

413
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Lundi 02 Mai 2011, 08:44:18 am »
Hello, merci pour vos messages
La carte fille n'est pas reliée à la PCB, je ne sais pas encore où part le fil relié actuellement. Peut être vers la coin door qui elle meme est reliée au PCB
Voici les photos. Je n'ai pas vu de traces fortes de brulures même si certains endroits ont visiblement un peu chauffé. La chose sure est que les 2 fils vert/violet sont reliés à la coin door
Merci pour votre aide en tout cas  :)



414
Bornes dédiées / [WIP] Galaxian (Au secours ObiWan Kenobi....)
« le: Vendredi 29 Avril 2011, 21:12:58 pm »
Alors que je m'attendais à ce que les 2 blocs soient dead, j'ai été surpris de constater que les sorties étaient à 6,98 pour la 7v et 12 pile pour la 12 volts. Idem, la 115 qui alimente l'écran a l'air d'avoir tenu. Evidemment une fois en charge ça sera peut être plus le cas mais pour l'instant je me retrouve face au problème de la PCB.
J'ai trouvé le thread pour bidouiller la sortie video et se mettre en peritel mais de toute façon je suis persuadé que la PCB ne peut pas fonctionner avec les branchements actuels. La carte fille a un fil relié au faisceau et 2 qui ne vont nulle part. Je ne sais toujours pas à quoi elle sert

Sans aide, je vais devoir me résoudre à arreter là pour la partie electronique.

La partie esthétique avance doucement, le CPO et la coin door sont bientot prets pour la peinture

A+


415
Vos Roadtrips ! / [RT] Coup double à la Résidence des Glaïeuls (teasing...)
« le: Jeudi 28 Avril 2011, 21:30:20 pm »
Moi j'étais en contact pour la space invaders  >:( mais visiblement le mail c'est jamais la bonne idée. Le principal c'est qu'elle finisse chez quelqu'un d'ici  <:)

416
Hello les loupiots. Dernier CMA et pour finir en beauté je vais vous parler des premières consoles disponibles sur le sol français au début des années 80 : L'atari VCS, la CBS colecovision, la vectrex, la Mattel Intellevision et l'outsider Videopac

1) Un peu d'histoire : au commencement, chez l'oncle SAM

Je ne vais pas reprendre l'histoire du jeu vidéo avec le premier sur oscilloscope dans les années 50 ou le space wars des universités américaines des années 60.
Si il est un point sur lequel tout le monde s'accorde c'est de considérer que la première console de salon est apparue en 1972. Elle fut produite par Sanders Associates grace aux travaux de Ralph Baer et commercialisée aux USA par Magnavox. Inutile de dire que vu l'époque, les graphismes étaient purement géométriques et la jouabilité sommaire. Elle sera distribuée en France en 1974 mais à priori dans l'indifférence générale. Son succès fut plus grand aux USA où elle eu le mérite de lancer le mouvement. Au japon, elle fut distribuée à partir de 1975 par un petit producteur de jouets sans grand renom : Nintendo.


La seconde à laisser une trace sera la Fairchild Channel F. Produite par Fairchild Semiconductors en 1976, ce sera la première  basée sur un système de cartouches. Elle ne sera pas commercialisée en France. Son succès fut relativement restreint mais elle inspirera par contre énormément Atari pour la réalisation de sa console VCS l'année suivante

 
2) Pendant ce temps là, à Vera Cruz en France

En France, alors qu'Atari se fait toujours attendre, c'est une autre console qui est apparue sur le marché en 1979 et commence à bien marcher : La Philips Vidéopac.

À la fin des années 1970, après avoir racheté Magnavox, Philips décide de se lancer sur le marché des consoles de jeux vidéo en fabriquant le Videopac, un clone de l'Odyssey² lancé en 1978 aux États-Unis et de la commercialiser en Europe (dès 1979) mais également en Amérique du Sud. Au début des années 1980, un accord a même été passé avec le groupe Thomson. C'est pourquoi on trouve également des machines compatibles Videopac estampillées des marques du groupe français (Brandt, Continental Edison, Saba). Cependant pour marquer une certaine différence, ces machines faisaient partie de la gamme Jopac.

Techniquement, en raison du choix d'utiliser un microcontrôleur plutôt qu'un authentique microprocesseur, le Videopac était plutôt en retard par rapport à ses concurrents mais ça ne l'a pas empêché de rencontrer un certain succès, avant qu'Atari se décide enfin à envahir la France

Atari VCS (2600)
Déjà roi incontesté de l'arcade à l'époque avec les succès retentissants de Pong et Breakout, Atari décide en 1977 de conquérir le marché naissant du jeu vidéo at home en lançant uen console qui deviendra culte : la VCS (Video Computer System, rebaptisée 2600 quelques ans plus tard)

Profitant de la popularité grandissante de ses machines d'arcade et du succès de sa première console Pong (1975), Atari reprend le principe de la Fairchild et ses cartouches avec un catalogue initial de 9 jeux allant du Blackjack à la course automobile. Les débuts furent plutot difficiles et il faudra attendre le départ du fondateur Nolan Buschnell et le rachat par Warner pour que la publicité aidant la console parvienne à décoller.
En 1979, après la disparition de Fairchild du marché, Atari possède un monopole total sur les consoles de salon, et peut commencer à engranger les profits de manière significative. De nouveaux jeux sortiront afin d’enrichir le catalogue jusqu’alors assez faible de la machine tant et si bien que la 2600 atteindra la barre du million d’unités vendues cette année là.
C'est en Septembre 1981, alors que sa cartouche Space Invaders a rendu le marché completement fou, qu'Atari daigne enfin arriver chez nous. La vidéothèqe est conséquente puisque la console existe déjà depuis 5 ans et le raz de marée sera immédiat

En 1982, le total des ventes dans le monde atteindra même le chiffre record des huit millions d’exemplaires, ne laissant que peu de place à la concurrence qui se limitera finalement à l’Intellivision de Mattel (1982 en France). A partir de 1983 par contre, c'est le début d'une lente descente qui s'amorce à cause de 3 facteurs :
1) La concurence est de plus en plus féroce, l'intellevision de Mattel marche bien et la Colecovision sortie en France en 1983 enfonce le clou
2) Atari accumule les portages foireux. Pac-man puis E.T. font prendre conscience au public des limites de la console
3) Le crash du jeu video dans son ensemble dont sortira la NES et verra la fin des constructeurs américains et le début de la supprématie nippone qui perdure de nos jours

Intellivision par Mattel
Mattel lance sa console aux USA en 1980 sous forme d’un bundle proposant la console accompagnée d’un jeu (Las Vegas Poker & BlackJack). Pour la première fois depuis la sortie de la VCS 2600, Atari perçoit l’un de ses concurrents comme une sérieuse menace pour sa suprématie, malgré un prix largement supérieur qui s’avèrera amplement justifié au vu des possibilités offertes par cette nouvelle venue.


Deux facteurs vont plaire au public : sa finition soignée avec sa plaque en imitation bois lui donnait une allure HiFi et permet de l'intégrer parfaitement dans un meuble de salon. D’autre part, la console va faire l’objet d’une campagne de publicité énorme mettant en scène l’acteur Américain George Plimpton. Les résultats de cette formidable campagne de communication ne se feront pas sentir, et Mattel vendra 175000 unités dans la première année. Un résultat encourageant, sans toutefois être à la hauteur des 250000 de l’Atari 2600 en 1977.
En 1982, le décollage des ventes est manifeste et le nombre d’unités présentes dans les foyers atteint le chiffre de deux millions, pour un chiffre d’affaire dépassant les cent millions de dollars. Devant un tel succès, quelques éditeurs tiers renommés commencent à s’intéresser à cette nouvelle venue sur le marché. C’est ainsi que quelques noms connus comme Activision, se cantonnant jusqu’alors au développement sur les plates-formes Atari, commenceront à travailler sur Intellivision et nous offriront quelques portages de jeux cultes comme le splendide Pitfall. Nombre de ces jeux dépasseront le million d’unités vendues, générant ainsi de gros profits pour Mattel. C'est en 1982 qu'elle arrivera en France, pour disparaitre peu de temps après, le crash du jeu vidéo survenant l'année suivante

Colecovision par Coleco

Très interessé par le succès d'Atari, le PDG de Coleco charge alors sa branche R&D de se pencher sur la conception d'une toute nouvelle console d'une puissance jusqu'alors inégalée, qui pourrait aller menacer Atari sur son propre terrain. Pour promouvoir sa console, Arnold Greenberg sait qu'il doit s'appuyer sur des titres phares. C'est ainsi qu'il envoie des émissaires au Japon afin de négocier avec Nintendo les droits d'exploitation de Donkey Kong, jeu culte créé par Shigeru Miyamoto. Le contrat est signé malgré la pression de plus en plus présente de la concurrence (Atari pour ne pas le nommer, mais également Mattel). Au milieu de ce tumulte, la Colecovision est finalement commercialisée en 1982 en bundle avec Donkey Kong. Techniquement, la machine est pour le moins impressionnante. Basée sur un processeur cadencé à 3,58MHZ contre 1,19 pour l'Atari 2600, elle s'avère supérieure à cette dernière sur tous les points (notamment visuellement parlant, le processeur graphique permettant d'afficher un nombre hallucinant de 32 sprites en seize couleurs, le tout en haute résolution avec pour couronner le tout une gestion de la 3D), mais tient également la dragée haute à l'Intellivision de chez Mattel pourtant sortie peu de temps auparavant. Elle s'inspire d'ailleurs largement de cette dernière en termes d'ergonomie, puisqu'elle reprend le même principe des pads dotés de douze boutons aux fonctions variables selon les jeux, fonctions indiquées par un film plastique se glissant sur les touches. Sa puissance colossale pour l'époque lui permettra d'ailleurs d'accueillir d'excellents portages en provenance directe des salles d'arcade, comme Space Panic ou encore Venture. Finalement, la machine se vend bien les premiers mois suivant sa commercialisation, et le marché semble être assez porteur pour les trois machines du moment.
Voulant profité du juteux gateau de la ludothèque VCS, Coleco sorti un adaptateur permettant de lire les jeux Atari 2600 sur la machine de CBS....Le procès évident qui s'en suivit sera perdu par Atari et montre à quel point ces derniers, sur leur nuage du succès de leur console, ont completement négligé cette dernière.
Les ventes de la Colecovision parviendront même à dépasser celles de l'Atari 2600 pendant une brève période de l'année 1983. Même l'Europe semble adopter la machine, avec des ventes honorables sur le vieux continent. Malheureusement pour Coleco, le crash des jeux vidéo lui sera aussi fatal qu'a ses concurrents et les pertes de l'année 1984 le contraindra à abandonner la production de sa console l'année suivante.

Vectrex par GCE

La Vectrex, l’une des dernières consoles produites par une boite qui, à l’origine, ne comptait absolument pas se lancer dans le jeu vidéo. La société GCE avait fait le pari de dépasser Atari sur son propre terrain. L’idée, le concept était génial :
1) Dans les années 80, il n’y avait généralement qu’un seul poste de télévision par famille. Il fallait donc se le partager mais c’étaient généralement les parents qui avaient le dernier mot sur leur progéniture désirant brancher l’Atari 2600 pour jouer à Pac-Man alors que le père voulait voir la retransmission de la Coupe du Monde de football. GCE a donc eu une idée qui éviterait que la famille ne s’engeulent pour la télé : une console avec écran intégré !
2) Les consoles disponibles sur le marché ne proposaient qu’un affichage de pixels, obligatoire vu qu’elles ne se branchaient que sur des télévisions. GCE, n’étant pas obligé de tenir compte des restrictions d’un téléviseur, a préféré proposer un moniteur d’oscilloscope amélioré, comme l’avait utilisé Atari pour la borne d’arcade de Battlezone. Les jeux seraient alors en noir et blanc mais il serait possible d’effectuer des zooms et des rotations rapides et, cerise sur le gâteau, proposer de la 3D « fil de fer ». Pour palier au manque de couleurs, chaque jeu était fourni avec un « overlay », sorte de plastique coloré transparent qui égayait un peu ce monde monochrome.

Lorsque vous achetiez la machine, elle était simplement livrée avec son manuel d’utilisation et un contrôleur. Quoi, pas de jeu pour jouer directement ?! Et bien si ! Lorsque vous allumez la console sans jeux dans le port cartouche, Mine Storm (clone d’Astéroïds) se lançait automatiquement. La boite en elle-même arborait un look « futuriste ». Pas de couleurs vives mais bien un côté spatial gris, très à la mode à l’époque (il parait). GCE avait mis en avant le fait que la console possédait un écran intégré, c’était d’ailleurs son principal argument de vente. Outre les quelques informations techniques et pratiques, la boite arborait sur l’une de ses faces plusieurs captures d’écran d’une quinzaine de titres disponible sur sa console.

La Vectrex vit le jour dans nos étalages européen au milieu de l’année 1983. GCE n’aurait pas pu choisir pire époque pour se lancer dans le jeu vidéo. En effet, un an plus tôt, le marché du jeu vidéo s’effondrait suite à la politique d’Atari de prendre les consommateurs pour des portefeuilles sur pattes.


Pour réaliser ce dernier CMA, je me suis beaucoup inspiré du site http://www.oldiesrising.com/ qui a réalisé de supers articles sur ces consoles de notre enfance.

Voila les ptits loups.  C'est fini pour CMA. Vous pourrez continuer à me suivre sur le WIP de tirette qui démarrera en juin. Merci à tous ceux qui ont manifesté de l'interet pour mes "articles"
++
Lone


Pages: 1 ... 21 22 23 24 25 [26] 27 28 29 30 31 ... 33