Auteur Sujet: [WIP 90%] Borne vectorielle : Sega Space Ship  (Lu 97174 fois)

Hors ligne f4brice

  • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
  • Arcade Kingmaster
  • *
  • Messages: 4078
  • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
  • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
    • Voir le profil
[WIP 90%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
« le: Jeudi 31 Décembre 2009, 16:57:03 pm »
  • Bonjour.

    Voici le WIP de réparation de ma borne vectorielle Sega Space Ship.
    J'ai acheté cette borne le 29 novembre 2009 au sieur Wanou. Le topic du road-trip est .

    0. Mises à jour

    31/12/2009 => création

    1. Recherche de documentation

    C'est carrément la misère absolue pour trouver un milli-octet de doc sur le net à propos de cette borne.
    Il n'y a que très peu d'informations :
    • sur KLOV, elle existe mais il n'y a pas de photo ; au passage, je suis le seul propriétaire enregistré
    • sur Arcade Flyers, elle est présente dans un flyer SEGA de 1978.
    • sur System16, elle est référencée comme étant un jeu sans CPU ; la photo provient du flyer SEGA
    • une recherche google ne donne pas grans chose : lien sur mon RT, probablement lien sur cette page prochainement, et 2 trois trucs pas terribles

    Je n'ai trouvé aucune information sur :
    • l'écran vectoriel
    • le PCB de jeu

    J'ai quand même une feuille A3, même si les informations qu'elle contient auraient été faciles à retrouver :



    Il s'agit du plan de câblage de la borne, sur lequel est présent le schéma électronique de la partie alimentation.
    C'est mieux que rien, mais ce n'est pas un document clé !

    2. Nettoyage, état des lieux

    Dès que la borne est arrivée dans mon sous-sol, je me suis dépéché d'aspirer toutes les arraignées qui ont fait le voyage avec la borne, avant qu'elles ne colonisent mon sous-sol.
    J'en ai assez comme ça sans en apporter d'autres !



    Celle-là n'est plus vivante, mais c'était un beau spécimen :



    Ce n'est pas la première fois que je trouve ça au fond d'une borne, mais celle-la aussi a reçu la visite de rongeurs :



    Il semble que le rongeur de gauche ait moins bien mangé que celui/ceux de droite !  :D

    La borne souffre d'un manque, pour moi qui suis tout seul pour la déplacer : elle n'a absolument aucune roulette...
    Ce n'est pas un problème : j'ai réalisé un petit support avec 4 roulettes :



    Après un coup de baguette magique, la borne est posée sur son tapis roulant :



    Ca ne parait pas, mais ce fut une prise de tête monstrueuse pour la placer seul sur le support.
    Le support ne demande qu'à rouler (il est prévu pour) et la borne possède 4 pieds qui doivent venir se placer dans les 4 angles du support.

    Pfiouuuuu, ayé :



    Lorsque j'avais acheté la borne, Wanou m'avait signalé que le tube était marqué en son centre, qu'il y avait comme une goute d'étain.
    Je pensais que le spot avait méchamment marqué le tube en son centre, faute de mouvement demandé par un PCB en panne.

    J'ai retiré la vitre et finalement il en est autrement :



    Il s'agit simplement d'un genre de gomette décorative collée sur le tube.
    D'une part il est impossible qu'elle soit arrivée là pile au centre par hasard, et d'autre part, je m'autorise à penser qu'on peut deviner comme un truc identique sur l'unique photo existante de cette borne.
    Je décide donc de ne pas retirer ce truc pour le moment.
    Ayant passé l'aspirateur sur le tube, on dirait qu'il est sale :



    Petit test :



    Hum, je pense que l'écran n'a pas été nettoyé depuis 32 ans...

    Mieux :



    Voila, la borne a été nettoyée.
    Je vais pouvoir passer aux choses sérieuses sans me dégeulasser les pattes à chaque fois.

    3. Examen de l'écran

    L'écran est un écran monochrome X-Y fabriqué par SEGA :



    La référence "96076X-P" est totalement inconnue...
    Le numéro de série comporte 7 chiffres ! Je ne pense pas que le 1er écran sorti de ce type ait porté le numéro de série 0000001 !

    Un écran "X-Y" dispose d'un principe de fonctionnement radicalement différent d'un écran standard.

    Avec un écran standard, le PCB génère un signal qui représente la luminosité de chaque ligne (ou des composantes RVB), en partant du haut.
    L'électronique de l'écran se synchronise à la fois sur la fréquence ligne et trame du PCB pour générer les courants des bobines de déviation ligne et trame.
    L'image est balayée ligne par ligne de manière linéaire.
    La fréquence ligne est utilisée en interne pour faire fonctionner la THT.

    Avec un écran X-Y, c'est le PCB qui peut déplacer le spot à l'écran où bon lui semble pour dessiner des formes géométriques.
    L'électronique de l'écran intègre 2 gros amplis pour piloter correctement les bobines de déviation à partir des signaux X et Y envoyés par le PCB.
    Le PCB peut aussi contrôler la luminosité du spot pour faire un saut à l'écran sans laisser de trait visible ou pour apporter à l'image des dégradés de luminosité.
    Pour la génération de la THT, il existe un oscillateur libre qui n'est pas synchronisé avec le PCB car c'est inutile.

    En lisant la doc de certains écrans X-Y (Electrochrome), j'ai vu qu'il existait des protections pour ne pas brûler le tube si le PCB ne fait pas déplacer le spot.
    Sur l'écran Electrochrome en question, la luminosité du spot est forcée à 0 en cas d'absence de mouvement demandé par le PCB.

    Sur cet écran SEGA, j'ignore si une telle protection existe, et si elle existe comment elle procède.




    Sur la vue d'ensemble, on peut constater :
    • un petit toron à 2 fils (rouge + jaune) indiqué comme "overheat protection" ; je pense qu'il s'agit d'un capteur thermique placé au plus près des 4 gros transistors TO3 placés sur l'énorme radiateur noir
    • le connecteur bleu va au PCB ; il y a quand même 28 fils !!!
    • le dernier connecteur est le connecteur d'alimentation (basse tension)

    J'ai été un peu surpris dans un 1er temps de trouver autant de fils entre l'écran et le PCB.
    Mais finalement, vue la présence de 2 de ces composants :



    Il s'agit d'un convertisseur numérique => analogique sur 12 bits.
    Il y en a 2, donc ça fait déjà 24 fils...
    Je pense (en fait, j'en suis sûr) que l'interface de pilotage de l'écran est de type parallèle, probablement TTL.
    En gros, le PCB ne fournit pas 2 tensions (par exemple de -10V à +10V) pour déplacer le spot en X et en Y, mais 2 mots de 12 bits.
    J'en déduis une information sur l'image du jeu (image totalement inconnue).
    Le PCB peut placer le spot en X à 212 = 4096 endroits différents, et même chose en Y.
    Du coup, on peut dire que la "résolution" de l'image est de 4096 x 4096.
    Pas mal pour un jeu de 1978, non ?

    4. Examen du PCB

    Voici le PCB du jeu :



    La partie gauche du PCB (avec les 2 transistors TO3 sur radiateur) est la partie audio.
    Pour le moment, je la mets de coté. Son tour viendra bien plus tard.

    Il y a 4 zones intéressantes, que j'ai entouré en rouge.

    La zone 1, c'est 3 composants de RAM à la con de chez à la con de marque NEC.
    Pourquoi à la con ? Il s'agit de puces référence µPD2101AL-2, 256 mots de 4 bits.
    Cette puce a la particularité d'avoir des broches séparées pour les données en entrée et en sortie !



    Les puces de la zone 2 sont des ROM : 1024 mots de 4 bits par composant.

    (pas de photo)

    Les puces de la zone 3 ont une fonction assez particulière : Il s'agit de composants 74LS181. Chacun est une "ALU" (Arthimetic Logical Unit) de 4 bits.
    En gros, c'est un composant capable de faire l'opération que l'on veut (il en existe 16) sur 2 mots de 4 bits.
    Je suppose que SEGA a eu besoin d'une fonction logique spéciale que ce composant sait faire.
    C'est une bonne idée car ça évite l'utilisation d'un composant type PAL/GAL et on reste dans du composant générique.



    Et enfin, les 3 composants de la zone 4 sont réliés à l'écran.
    Il s'agit de 74LS377. Ce sont des latches 8 bits.
    En gros, ils assurent que les 2 mots de 12 bits envoyés à l'écran pour déplacer le spot sont stables pendant que le PCB calcule le mot suivant.

    Ca me confirme que l'entrée de l'écran est TTL.



    Avant d'aller plus loin, je constate qu'il y a des résidus oranges de soudure à de nombreux endroits.
    Ormis l'aspect estétique moche, ce n'est pas gênant sauf que ça peut masquer une soudure décollée ou oxydée.



    Je verse quelques gouttes d'alcool à brûler, puis je frotte avec une vieille brosse à dent.



    Les résidus sont dilués dans l'alcool, qu'il faut récupérer dans un chiffon avant évaporation (sinon, y'a re-dé-po-si-tion !).

    Et voilà :



    5. Test de l'alim

    L'alim est assez triviale.
    Il y a un transfo 220V => 110V, puis un 2e transfo qui donne diverses tensions.
    Ensuite, y'a du gros pont de diode, du gros condo et un régulateur 7805 pour le 5V du PCB.
    Il y a un relais de protection anti-surchauffe ; en cas de surchauffe, le relais vient ni plus ni moins couper l'alim de l'écran !



    Détail sur la partie régulation du +5 V :



    Le radiateur est de travers ; je ne sais pas si c'est moi qui l'ai bougé ou pas.
    S'pas bien grave de toute façon.

    Le PCB est retiré, le connecteur d'alim de l'écran est débranché.
    Il est temps de mettre sous tension pour tester dans un 1er temps la partie alimentation.

    Je teste dans un 1er temps les alimentations à vide (sans charge).
    Je re-contrôlerai les alims lors d'un essai futur avec l'écran et le PCB branché.

    Le +5V du PCB est bon :



    Je vérifie également toutes les autres alimentations, bonnes elles aussi.

    Le néon derrière le marquee fonctionne lui aussi :



    Par contre la petite merde à gauche du néon (le ballast) émet un grésillement insuportable.
    Je débranche le marquee qui est inutile pour mes tests (merci Sega pour les nombreux connecteurs).



    6. Envoie l'pâté, Simone !

    Bon, on a bien fait joujou avec l'aspirateur, toussa, il est temps de brancher...
    Finalement, à part un gros bruit dans le haut-parleur (que je n'ai pas pu prendre en photo), il ne se passe rien. Aucune image à l'écran.
    Je note que la base du tube est orangée, mais comme pour ma Shark Jaws, ça n'indique pas grand chose.

    Je m'en doutais un peu, il est temps de sortir l'artillerie.

    Voici le champ de bataille :



    Je me suis installé ainsi car je n'ai pas de connecteur 80 broches qui irait sur ce PCB.
    Je pense que je vais récupérer un vieux connecteur JAMMA que je vais scier et je pourrai ainsi travailler sur mon établi à une hauteur normale, et avec mon banc de test.

    Sur une feuille de papier, j'ai recopié le pinout de composants clés que je veux examiner.



    Je teste les sorties des 3 puces de latch du PCB, normalement reliées à l'écran. Effectivement, il y que d'alle.
    Par contre, là ou c'est intéressant, c'est qu'en entrée des latches, il y a de la vie :



    Voici le signal qui active les sorties du latch :



    Il est moche, parasité à mort. C'est une 1ère panne.
    En suivant des yeux la piste, je me rends compte que ce signal est généré par... une ROM !!!
    J'ai l'impression que les électroniciens SEGA ne se sont pas fait iéch' du tout dans la conception. Ils génèrent certains signaux particuliers à partir d'une ROM.
    C'est un peu comme du papier à musique perforé : on déroule et ça se démerde.

    Argl, ça c'est une mauvaise nouvelle, ça veut dire que j'ai une (ou plusieurs) ROM de morte(s).
    La ROM en question est IC138, que je dessoude :



    Après avoir mis un support, je remets la ROM en place tout en isolant la broche concernée.
    Peut-être est-ce un autre composant qui superpose du parasitage (IC73 et IC75 sont concernés)...
    Malheureusement non, c'est bien la ROM qui semble malade.

    D'après mes tests, j'ai plusieurs bits sur plusieurs ROM qui sont malades :

    • IC136 : bits D0, D3, D4, D7
    • IC138 : bits D2, D3, D4, D5
    • IC143 : bits D1, D2, D3, D5, D6, D7

    Argl... Enfer et putréfaction de chacal barbare...  :'(
    Sans le contenu de ces ROM, la réparation s'avère... diffficile...

    Que faire ?

    Je pourrais adapter et flasher une EPROM, mais encore faut-il savoir quoi mettre dedans !  :'(

    Peut-être que si j'isole chaque ROM sur une plaque d'essai et que je la lis lentement, j'ai une chance de trouver la valeur des bits qui me manquent ?
    Peut-être qu'avec l'âge, l'accès est plus lent et que certains bits n'ont pas le temps de "sortir" avant que l'adresse de lecture ne change déjà...
    J'ai essayé de givrer la ROM malade, mais sans aucun succès.


    À suivre...

    « Modifié: Mercredi 24 Juillet 2013, 07:36:22 am par f4brice »

    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4078
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #1 le: Jeudi 31 Décembre 2009, 17:07:37 pm »
  • raisairvaide

    Hors ligne zebassprophet

    • Fuse Killer
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 10397
    • Localisation: Metz
    • T'as pas 30 deniers?
      • Voir le profil
      • Rock'N'Concept
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #2 le: Jeudi 31 Décembre 2009, 17:33:38 pm »
  • up : et bien ca commence bien quand même
    :)
    j'adore voir tes wip
    je comprend pas grand chose
    mais on sens que tu maitrise le sujet, ca ... rassure un peu :D
    bonne chance, chuis curieux de voir ca tourner :)
    bye

    En ligne funkycochise

    • Team
    • Dieu de l' Arcade
    • *****
    • Messages: 6391
    • Localisation: Nancy
    • 8 bits generation
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #3 le: Jeudi 31 Décembre 2009, 17:45:01 pm »
  • çà va être coton pour pecho le contenu des roms.
    Une fois de plus, merci pour ce récit haletant.
    Bon courage  ^-

    Hors ligne wanou

    • Hardcore Gamer
    • *
    • Messages: 1985
    • Localisation: Proche de Lyon
    • Puck fever inside
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #4 le: Jeudi 31 Décembre 2009, 18:33:33 pm »
  • Impressionnant  :o  décidément s'il y a bien quelqu'un de la réanimer c'est bien toi.

    Pour les roms c'est une sacrée bad news.

    Espérons qu'un miracle arrive  :-*



    Hors ligne gottlieb

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2012
    • Localisation: nord Cote d'Or proche 10
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #5 le: Jeudi 31 Décembre 2009, 18:47:44 pm »
  • Superbe ce debut de wip ^-^ je voudrais bien avoir ce niveau en electronique cela supprimerais bien des galères avec certaine pcb >:D
    :-* vivement la suite
    A la maison  ;)
    bornes: racecab speed up Gaelco, table cocktail Taito SI part II ,cockpit Sega Space tactics, 1 borne Karateco, 3 bornes Jeutel, tactile megatouch et 1 mini borne enfant
    flipper: silver slugger, pin bot, Whitewater,Indianapolis 500
    Billard: superleague diplomat
    dart: Lowen royaldarts ...
    Jukebox jupiter mirage 120
    Ma gaming room :-*

    Hors ligne madyoyo

    • Accro
    • *
    • Messages: 284
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #6 le: Vendredi 01 Janvier 2010, 18:38:22 pm »
  • question con: les specialistes du dump de carte arcade, genre the guru ne poutraient t'il pas t'aider à au moins essayer de dumper les roms de la carte, aprés il restera à retrouver un moyen de les remplacer par des eproms plus recentes.

    Hors ligne Wil2000

    • AsPiC is my Sex buddy !
    • Arcade Reference
    • *
    • Messages: 3618
    • Localisation: [BE] Anderlues
    • 6000 balles pour SF2 en Super Famicom? J'achète!
      • Voir le profil
      • Darkmoon
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #7 le: Vendredi 01 Janvier 2010, 20:29:48 pm »
  • Comme le dit Funky, c'est déjà tendu de trouver de la doc sur la borne, alors le contenu des roms c'est carrément hardos à dégotter, mais on commence à s'y faire avec toi, ça semble foutu dans la 1ère moitié de l'épisode, puis la A-Team (Arcade Team) nous sort 3 rouleaux de papier essuie-tout, deux planches et un bout de ficelle et ça t'en fait un delta plane avec un lance roquettes intégré  :D

    Hors ligne gc339

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2193
    • Localisation: Lyon
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #8 le: Vendredi 01 Janvier 2010, 20:59:46 pm »
  • Bonjour.

    Les puces de la zone 3 ont une fonction assez particulière : Il s'agit de composants 74LS181. Chacun est une "ALU" (Arthimetic Logical Unit) de 4 bits.
    En gros, c'est un composant capable de faire l'opération que l'on veut (il en existe 16) sur 2 mots de 4 bits.
    Je suppose que SEGA a eu besoin d'une fonction logique spéciale que ce composant sait faire.
    C'est une bonne idée car ça évite l'utilisation d'un composant type PAL/GAL et on reste dans du composant générique.

    Sega a plutôt constitué, sur cette carte, un calculateur dédié à base de ce qui était disponible à l'époque, les premiers µP comme le 8080 ou le 6800 ne devaient pas encore être disponibles ou devaient coûter horriblement cher à l'époque.
    En principe le noyau du calculateur devrait posséder ses propres PROM's fusibles dédiées à son micro-programme interne réalisant le séquencement nécessaire à chaque instruction lue dans un autre groupe de PROM's fusibles qui constitueraient la mémoire programme proprement dite.
    Le micro-programme séquence au 1er niveau les échanges entre les ALU's, les registres de travail internes au noyau, la mémoire extérieure au noyau, les entrées/sorties ...
    La mémoire programme contient les instructions qui sont lues et exécutées par le noyau du calculateur.

    Et enfin, les 3 composants de la zone 4 sont réliés à l'écran.
    Il s'agit de 74LS377. Ce sont des latches 8 bits.
    En gros, ils assurent que les 2 mots de 12 bits envoyés à l'écran pour déplacer le spot sont stables pendant que le PCB calcule le mot suivant.

    Les 3 ALU's de 4 bits, ainsi que ces 3 registres semblent montrer que le calculateur de la carte a une largeur de bus de 12 bits.

    Avant d'aller plus loin, je constate qu'il y a des résidus oranges de soudure à de nombreux endroits.

    Ne serait-ce pas plutôt la signature du remplacement de certains boîtiers lors d'une précédente tentative de réparation de la carte ?

    Il est moche, parasité à mort. C'est une 1ère panne.
    En suivant des yeux la piste, je me rends compte que ce signal est généré par... une ROM !!!

    Ces ROM's sont des mémoires à sorties 3 états, le signal est peut-être multiplexé avec d'autres sorties à 3 états provenant d'autres boîtiers ? Est-ce que la mémoire en question est validée en permanence : broche CE/ (15) au niveau logique 0 permanent ?

    Il est moche, parasité à mort. C'est une 1ère panne.

    • A quel endroit as tu raccordé la masse de ton oscilloscope ? Il est préférable de la raccorder au plus près du connecteur de la carte.
    • As tu remplacé les condensateurs chimiques de la carte et ceux de l'alimentation, est-ce que le +5 volts est propre quand il est zieuté à l'oscilloscope.

    Peut-être qu'avec l'âge, l'accès est plus lent et que certains bits n'ont pas le temps de "sortir" avant que l'adresse de lecture ne change déjà...
    J'ai essayé de givrer la ROM malade, mais sans aucun succès.

    Ce sont des PROM's à fusibles, elles sont bien plus rapides en temps d'accès que des EPROM's même plus récentes.

    Le repos, c'est fait pour les jeunes. Ils ont toute la vie devant eux. J. Gabin/M. Audiard



    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4078
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #9 le: Samedi 02 Janvier 2010, 02:23:01 am »

  • Bonsoir.

    Sega a plutôt constitué, sur cette carte, un calculateur dédié à base de ce qui était disponible à l'époque
    [couic]

    C'est intéressant comme idée ! :)
    Je détaille plus bas comment les PROMs sont organisées.

    Ne serait-ce pas plutôt la signature du remplacement de certains boîtiers lors d'une précédente tentative de réparation de la carte ?

    C'est bien possible. Toutes les PROMs avaient des traces de soudures, ainsi que quelques boîtiers 74LSxxx.
    J'ai noté que les 3 boîtiers 74LS377 avaient eux aussi des traces de soudures.

    Ces ROM's sont des mémoires à sorties 3 états, le signal est peut-être multiplexé avec d'autres sorties à 3 états provenant d'autres boîtiers ? Est-ce que la mémoire en question est validée en permanence : broche CE/ (15) au niveau logique 0 permanent ?

    Pour la PROMs concernée, son /CS est toujours à l'état bas : le boîtier est sélectionné en permanence.
    Le bit que j'accuse d'être malade est relié à :
    • 2 portes NOR sur IC75
    • l'entrée /E (enable input) des 3 boîtiers 74LS377

    • A quel endroit as tu raccordé la masse de ton oscilloscope ? Il est préférable de la raccorder au plus près du connecteur de la carte.
    • As tu remplacé les condensateurs chimiques de la carte et ceux de l'alimentation, est-ce que le +5 volts est propre quand il est zieuté à l'oscilloscope.

    Bien évidemment, j'ai fait l'erreur de connecter la masse de mon oscillo "loin" de la carte...
    Elle était pile à la sortie de l'alim, au niveau du départ des fils qui vont au connecteur du PCB.

    Dans l'alim, il y a 3 monstrueux condensateurs que j'appelle "bombones".
    • 1 × 10.000 µF / 16 V en amont du régulateur 7805 qui fournit le +5 V TTL
    • 2 × 22.000 µF / 35 V sur le +25 V & -25 V non régulés pour l'écran et l'audio du PCB

    Sur la carte, il n'y a que très peu de condensateurs chimiques. Il y en a exactement 4 :
    • 2 × 470 µF / 10 V sur le +5 V TTL
    • 1 × 47 µF / 35 V sur le +15 V audio (obtenu à partir du +25 V via un 7815)
    • 1 × 47 µF / 35 V sur le -15 V audio (obtenu à partir du -25 V via un 7915)
    Aucun n'a été changé pour le moment, mais je le ferai.

    Ce sont des PROM's à fusibles, elles sont bien plus rapides en temps d'accès que des EPROM's même plus récentes.

    La maigre doc que j'ai pu trouver pour les PROM MMI 6331-1J indique :
    • tAAC = 50 ns max
    • tCAC = 30 ns max
    L'un des deux est le temps d'accès (adress valid to output valid), et effectivement 30 ou 50 ns, c'est très rapide.
    Une EPROM classique est plutot dans les 80 ns, je crois.


    Voici la suite des investigations sur le PCB.


    J'ai compté exactement 14 boîtiers de PROMs :



    Les 6 PROMs des zones 1, 2 et 3 ont toutes leur broche /CS reliée en permanance à la masse. Ces boîtiers sont donc sélectionnés en permanence.
    Mon hypothèse est qu'ils ne contiennent pas de code/gfx au sens habituel du terme, mais n fonctions de transfert logiques à m arguments (n étant le nombre de bits du bus de données de la PROM, et m le nombre de bits du bus d'adresse)

    Les 8 PROMs de la zone 4 travaillent différement. Elles ont toutes 2 broches "chip select" nommées /CS0 et /CS1.
    Pour toutes, /CS1 est à la masse en permanence.
    En revance /CS0 est dynamique.



    • le bus d'adresse (10 bits) est commun pour les 8 PROMs
    • les PROMs sont associées 2 par 2 pour le bus de données (4 bits)
    • les PROMs sont associées 4 par 4 pour le chip select
    Chaque PROM faisant 1024 mots de 4 bits, j'ai l'impression que ces 8 PROMs forment l'équivallent de 2 PROMS de 1024 mots de 16 bits.


    J'utilise maintenant mon banc de test pour dépanner le PCB.
    Je ne connecte que la masse et le + 5 V TTL.
    Il manque le +25 V / -25 V mais ces 2 tensions ne servent que pour la partie analogique audio du PCB.
    Pour le moment, je n'investigue pas de ce coté.

    Sur les conseils de GC339, j'ai examiné la tension d'alimentation à différents endroits sur le PCB, d'une part quand il était alimenté par la borne SEGA, et d'autre part quand il est alimenté par l'alim à découpage de mon banc de test.
    Dans les 2 cas, les mesures sont très semblables.
    Tous les oscillogrammes suivants ont été relevés avec le PCB connecté au banc de test.

    Voici la composante alternative de VCC mesurée à 2 endroits différents :

    broche 16 de IC138
    (la PROM que j'accuse d'être malade)
    broche 16 de IC29
    (un 74LS151 éloigné de IC138)

    Dans un cas, j'ai plus de 800 mV d'amplitude de parasites.
    Dans l'autre cas, j'ai environ 300 mV d'amplitude de parasites

    Voici maintenant des bits du bus de données de la PROM accusée d'être malade :

    bit D0
    bit D2

    bit D3
    bit D6

    Pour moi, les bits D0 et D6 sont bons, mais les bits D2 et D3 seraient malades.
    Mais vue la sale tronche du +5 V reçu par la PROM, peut-être qu'avec un condo céramique et un chimique entre masse et VCC au plus près de la PROM, les choses pourraient s'améliorer ?

    J'ai aussi réussi a "dumper" le contenu de IC138 : c'est une PROM de 32 mots de 8 bits.  8)
    Pour ça, je me suis réalisé un petit montage où les 8 bits de données de la PROM commandent chacun un transistor NPN, lequel transistor commande une LED.
    Pour dérouler les adresses sur le bus, j'utilise un strap sur le bit de poids fort, 3 interrupteurs sur les bits intermédiaires et un bouton poussoir pour le bit de poids faible :





    Pour chacune des 25 = 32 adresses possibles, je note dans un tableau l'état des 8 sorties.

    Je pense avoir confirmé le fait que la PROM réalise en fait 8 fonctions logiques à 5 arguments.
    En effet :
    • D0, D1, D6 et D7 ne passent à l'état haut qu'1 fois sur 32
    • D2, D3 et D5 ne passent à l'état bas qu'1 fois sur 32
    • D4 ne passe à l'état bas que 2 fois sur 32


    À suivre : filtrage de VCC !

    Hors ligne HerosSuperMan

    • Donc!!
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 6102
    • Localisation: Lyon - Villeurbanne (69)
    • Let's Pump It Up
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #10 le: Samedi 02 Janvier 2010, 09:13:12 am »
  • superbe
     ^-^
    je panne pas tout mais c'est superbe  :D
    Mes Wip, mes RT... la vie quoi ^^
    Mes recherches\échanges (bornes, PCB, pièces ...)
    Recherche .. non..rien rien rien..le problème c'est que l'on fini toujours par trouver... >:D

    Hors ligne Darth Nuno

    • Sith Lord
    • Team
    • Arcade Slammer
    • *****
    • Messages: 3433
    • Localisation: Singe's Castle
    • If you only knew the power of the dark side...
      • Voir le profil
      • Dragon's Lair Fans / Arcade Lifestyle
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #11 le: Samedi 02 Janvier 2010, 10:52:59 am »
  • Yeps, concernant la 'pastille', tu as bien fait de la laisser à sa place :



    Sans connaître le jeu, il est certain qu'il s'agisse d'un simple 'masque' servant à coloriser un élément du jeu. Procédé courament utilisé sur les premières bornes B&W (Break Out, Space Invaders, SuperBug ... ), un peu comme les caches de la Vectrex dans le genre.
       

    Hors ligne aganyte

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018 WIPeur compulsionnel
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 5298
    • Localisation: 83 Rians
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #12 le: Samedi 02 Janvier 2010, 15:50:45 pm »
  • Chapeau bas  <:) , de la vrai bonne bidouille d'électroniciens  ^-^

    Ps: ça me fait penser à l'époque ou on ce tapé le décodage d'adresse à la main.

    Hors ligne gc339

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2193
    • Localisation: Lyon
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #13 le: Samedi 02 Janvier 2010, 18:36:32 pm »
  • Bonjour et meilleurs voeux pour 2010 à tous ceux qui liront ce post.

    Dans l'alim, il y a 3 monstrueux condensateurs que j'appelle "bombones". [couic] Sur la carte, il n'y a que très peu de condensateurs chimiques. [re-couic] Aucun n'a été changé pour le moment moment, mais je le ferai.

    Il est important de ne pas les remplacer par n'importe quel condensateur que ne manquerait pas de refourguer le crémier le plus proche.
    Les "pots de confitures" doivent être remplacés par des condensateurs de filtrage équivalents prévus pour supporter le courant périodique qui les traverse. Il faut le vérifier sur le datasheet du fabriquant, c'est parfois indiqué sur leur boîtier, exemples :
    • I eff à 100 Hz 6,9 A à 85°
    • I eff. (20 KHz) 9,5 A (70°C)
    • 3,5A. 85°C
    Les condensateurs de découplage sur la carte doivent être remplacés par des modèles à "low ESR" pour plus d'efficacité. Ils sont plus difficiles à approvisionner, Conrad en vend sur son site n°2, sinon voir Farnell.  

          
    broche 16 de IC138
    (la PROM que j'accuse d'être malade)
                
    bit D2 de la même PROM

    Ces deux oscillogrammes me font penser à ceux que l'on pourrait observer sur les broches d'une mémoire rapide dont les adresses seraient connectées à un compteur asynchrone genre CD4040 ou 7493.
    L'horloge qui pilote le compteur n'étant pas distribuée sur tous les bascules du compteur, mais uniquement sur la 1er, elles ne changent pas d'état simultanément mais les unes après les autres. Ce qui induit des états transitoires sur le bus d'adresse, donc des commutations intempestives sur les sorties des données et par conséquent des pointes de courant sur l'alimentation.
    Ce comportement peut être aussi le fait d'une broche d'adresse "en l'air" ou à un niveau logique intermédiaire. As tu vérifié à l'oscilloscope le signal sur chacune des broches d'adresse de ces mémoires ?

    Mais vue la sale tronche du +5 V reçu par la PROM, peut-être qu'avec un condo céramique et un chimique entre masse et VCC au plus près de la PROM, les choses pourraient s'améliorer ?

    Non, il faut voir les choses autrement, ce sont les appels de courant intempestifs de la PROM qui parasitent le + 5 volts, c'est pour cela que la perturbation de l'alimentation, constatée sur l'oscilloscope, est plus importante au voisinage de ce boîtier.
    Pour être sûr du bon fonctionnement de la PROM ( mais malheureusement pas de l'intégrité de sa programmation initiale ), il faudrait réaliser un petit montage :
    • L'adresser par un compteur synchrone piloté par une horloge à quartz d'une dizaine de MHz (deux compteurs 74LS163 ou mieux 74S163 / 74F163 en cascade).
    • Alimenter le montage à part pour qu'il ne soit pas parasité par d'autres circuits.
    • Découpler correctement l'alimentation +5 volts du compteur et de la PROM.
    • Vérifier les signaux à l'oscilloscope sur chacune des ses sorties.

    A+
    « Modifié: Samedi 02 Janvier 2010, 20:48:26 pm par gc339 »
    Le repos, c'est fait pour les jeunes. Ils ont toute la vie devant eux. J. Gabin/M. Audiard



    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4078
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #14 le: Dimanche 03 Janvier 2010, 15:54:46 pm »
  • Petite mise à jour intermédiaire...

    Je suis en plein reverse-engineering sur le chassis vidéo de l'écran X-Y.  8)
    Alors que j'étais dans l'exploration autour du 1er convertisseur numérique/analogique, je suivais une piste de cuivre qui devait normalement être "-VCC", soit du -15 V régulé.

    J'arrive sur ce composant, que j'ai examiné un peu vite :



    Ayant lu la sérigraphie entourée en rouge, je m'étais dit que c'était un régulateur positif 14 V.
    Déjà, 2 choses très louches :
    • les régulateurs 14 V, ça n'existe pas dans la nature (c'est 12 ou 15 V)
    • d'après la doc technique du CNA, je devais trouver une tension d'alim négative

    En fait, la référence du composant est entourée en vert. C'est bien un régulateur négatif -15 V.
    La sérigraphie "7814" correspond à la date de fabrication : 14e semaine de 1978...

    Arf, le gros piège à noob, et je suis tombé dedans !  ;D

    Bon, j'y retourne...  :-)=

    Hors ligne zebassprophet

    • Fuse Killer
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 10397
    • Localisation: Metz
    • T'as pas 30 deniers?
      • Voir le profil
      • Rock'N'Concept
    [WIP 10%] Borne vectorielle : Sega Space Ship
    « Réponse #15 le: Dimanche 03 Janvier 2010, 17:24:38 pm »
  • je viens de regarder mes flips (et faire un peu de la merde d'ailleurs) et quand je vois la facilité avec laquel tu trouve et resoud certains probleme dans l'ordre
    j'en reste pantois  :-)=