Gamoover

Si vous êtes nouveau, n'hésitez pas à vous présenter ici et à poser toutes vos questions, meme si elles vous paraissent ridicules... Gamoover regroupe une communauté de passionnés prêts à vous aider ! Bienvenue à vous ;)

Menu

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Voir les contributions Menu

Sujets - nikos69

#1
Vu que le sujet revient assez souvent, et ce depuis pas mal d'années, je vais essayer d'éclaircir un peu tout ça, histoire que ça fasse un peu moins peur dès qu'on se retrouve en face de ce problème.
Je ne prétends pas détenir la vérité absolue, ni avoir le science infuse. Je veux juste démystifier un peu la chose et vous présenter quelques solutions, plus ou moins viables, suivant la situation. Libre à vous ensuite de les suivre, de les développer, ou d'adopter vos propres méthodes.



Tout ceux qui font un peu de repro d'artwork ont forcément été confrontés, au moins une fois, à cette fameuse trame de point.
Exemple sur le marquee de Turbo Outrun (qui servira de référence tout au long de ce post) :




Pourquoi cette foutue trame est là ?
Elle n'est évidemment pas là sans raison, ni en prévision de ceux qui voudraient, des années plus tard, tenter de reproduire ces visuels et ainsi s'arracher un peu les cheveux.
Ces trames, sont à l'origine de simples dégradés (noir vers transparent dans notre cas). Les systèmes d'impression utilisés n'étant pas capables de reproduire un dégradé "lisse", cette trame est alors utilisée pour donner l'illusion, jusqu'à une certaine distance bien sur. Je n'entrerais pas trop dans le détail, n'ayant déjà pas toutes les connaissances pour, et ça n'a surtout pas d'utilité pour la suite.



Reproduire fidèlement la trame ou faire un simple dégradé ?
Comme je le disais plus haut, les système d'impression utilisés pour produire les marques, sides... et autres artworks ne sont pas capables de reproduire les dégradés. Mais si vous faites imprimer chez votre imprimeur de quartier sur du vinyle par exemple, un visuel que vous aurez conçu ou reproduit, lui sera capable de le faire sans soucis.
Alors pourquoi se prendre la tête avec tous ces points dont la simple vision vous rendent épileptique et ne pas simplement faire un beau vrai dégradé bien lisse.
C'est simple, parce qu'on est des gros déglinguos à tendance masochiste  ;D, et qu'on veut coller au plus près du rendu original. Parce qu'il faut admettre que si de loin on voit peu de différence, à distance raisonnable, ça n'a rien à voir.



Coller le plus possible à l'original, mais de façon intelligente
Vouloir reproduire le plus fidèlement possible c'est bien, mais il faut le faire en réfléchissant un minimum et ne pas partir tête baissée dans un truc qui sera au final bon pour la poubelle.
Je veux dire par là, qu'à de rares exceptions, les modèles que l'on veut reproduire ont bien bien vécus, ont subis les affres du temps. Les teintes ont changées, la géométrie en a pris un coup, ça se déforme dans tous les sens, et tout ça sans compter les "défauts d'impression". Il est donc important de voir dès le départ, en analysant un minimum le support à reproduire, dans quelle mesure on va pousser la reproduction. Si on prend 5 exemplaires de notre marquee, et qu'on les observe bien en détail, il n'y en aura pas deux identiques. Reproduire le moindre défaut, avec une impression "toute neuve" donnerait un rendu incohérent, faux, et au final pas esthétique du tout.
On va donc chercher à le reproduire en corrigeant ce qui a pu être dégradé, très tôt ou très tard dans le temps.
Ce principe est d'autant plus important sur les trames de point : on ne pourra reproduire en aucun cas une trame de point à l'identique de l'original, de part la dispersion, la disposition et la déformation des points, qui ne respectent pas un schéma reproductible autrement qu'à la main point par point.
Une fois que l'on a bien assimilé tout ça, que l'on admet de dévier un peu de l'original pour arriver à un résultat cohérent et réaliste, on va pouvoir se concentrer sur le cœur du problème.



Les outils, et comment les utiliser pour reproduire une trame
Je vais vous présenter 3 façons de reproduire une trame de points simple, du noir vers blanc, en m'attardant le plus sur celle qui m'a servi pour le marquee de Turbo Outrun.
Pour la suite, je pars du principe que vous avez un minimum de connaissance dans photoshop et illustrator,  (ou des équivalents, les principes étant à peu près les même), fonctions de base, navigation dans l'application...


  • Méthode n°1 : avec Photoshop
    Cette méthode présente comment réaliser la trame sans sortir de photoshop. Ceux qui sont allergiques au vecteurs seront contents, par contre évidemment le résultat est à base de pixels, donc prévoir le bon format dès le départ, sous peine de voir le résultat pixeliser un maximum en cas de forts agrandissements.
    On commence donc par créer un document en niveaux de gris (pas de rvb ni cmjn) de la taille voulue.
    Comme je le disais plus haut, une trame de points est au départ un dégradé, on le remplit donc simplement avec un dégradé de noir vers blanc.



    On applique ensuite le filtre Pixellisation>Demi-teintes couleur



    Les réglages sont assez simplistes :

    • Rayon maxi : taille du plus gros point de notre trame.
    • Angle de trame : lors de l'impression, des angles de trame différents par couleur sont définis pour éviter le "moirage". Ces valeurs d'angle diffèrent suivant le procédé d'impression (entre autre).
      Dans notre cas seul le premier angle importe, celui du noir (d'où l'importance d'avoir un document en niveaux de gris). On va donc mesurer cet angle sur notre support original et reporter cette valeur ici, afin de donner le bon angle à notre trame.



    nb : pour ceux utilisant photoshop à partir de la CS6, je vous recommande de passer votre calque de dégradé en calque dynamique, ca vous permettra de revenir sur les réglages de votre filtre demi-teintes couleur à tout moment, une fois celui-ci appliqué.

    On obtient donc une trame propre, en pixels. Ensuite libre à vous de l'utiliser comme bon vous semble, la garder en noir, la passer en couleur, la rogner...


  • Méthode n°2 : avec Illustrator
    Ici pas de filtre ou de fonction automatique pour générer une trame. On fait tout à la main, et en vectoriel. On va juste utiliser la fonction dégradé de forme d'illustrator.
    L'idée est donc de définir deux points, qui vont définir la base de la trame, le plus petit (point 1) et le plus grand (point 2) :



    On va ensuite compter combien il y a de tailles de points intermédiaires entre ces deux, et utiliser cette valeur dans la fonction dégradé de forme, qui va nous générer alors automatique la base de notre trame.




    Vient alors le problème de la duplication. On va simplement regarder de combien est décalé un point, horizontalement et verticalement :



    Puis on va dupliquer notre base de trame avec ces valeurs :



    Pour arriver à ceci :



    Reste plus qu'à dupliquer autant de fois que nécessaire ce nouveau groupe d'objets pour finaliser notre trame :



    Le problème de cette méthode est pour moi la distribution des points de trame, qui n'est pas top. Après il ne faut pas se focaliser sur le rendu de très près, le but étant d'avoir un effet dégradé à distance raisonnable. L'exemple montré ici est réalisé en 2-3 min, donc évidemment en y passant un peu plus de temps on peut arriver à quelques chose de plus satisfaisant. Par contre elle a l'avantage d'être assez simple à mettre en place et surtout d'avoir du vectoriel.
    J'exclue volontairement le fait de placer chaque point à la main, le temps nécessaire étant juste inconcevable.


  • Méthode n°3 : avec Vectoraster (celle que j'utilise le plus)
    Pour cette méthode, on va avoir besoin de photoshop, illustrator et donc vectoraster (http://www.lostminds.com/content/product.php?vectoraster6), qui existe apparemment que pour mac, mais des équivalents doivent exister sur pc.
    Cette application va en quelque sorte reprendre le principe du filtre photoshop demi-teintes, mais avec beaucoup plus d'options, et surtout permettre d'exporter le résultat en eps, format vectoriel. Elle permet de faire pas mal de choses, mais je vais m'attarder uniquement sur ce qui nous intéresse.

    On va donc commencer comme pour la première méthode, en créant un dégradé du noir vers blanc dans photoshop.



    On enregistre en jpg, et on importe ce dernier dans vectoraster



    Les réglages :

    • Point shape : la forme du point, dans notre cas, le cercle.
    • Point size : définit les tailles maxi et mini du point. Ici pas de valeur précise, mais plus un ratio que l'on va essayer d'établir en comparant visuellement avec l'original. A savoir que l'on peut enregistrer ses projets vectoraster, du coup on peut facilement revenir sur des réglages pour ajuster le résultat sans tout recommencer à chaque fois.
      On a aussi un réglage "function". C'est la façon dont va être distribuée la variation de taille du point, à savoir de façon linéaire (valable dans la plupart des cas), ou non linéaire.
    • Pattern type and spacing : pour le pattern on va choisir "straight grid", qui correspond au type de trame d'impression standard, et pour spacing, on va aussi ajuster visuellement, ça permet de modifier l'espacement entre les points.
    • Pattern transformation : et le dernier réglage, la rotation, qui va nous permettre de régler notre angle de trame, comme vu à la première méthode.



    Une fois ces réglages en place, voici la trame générée :



    Il ne reste plus qu'à exporter le résultat en eps et à l'ouvrir dans illustrator. Voilà ce que ca donne en mode d'affichage "tracé" (pomme/ctrl + Y)



    On a une belle trame vectorielle, à la distribution parfaitement en place.
    Et voilà ce que ça peut donner une fois en place :




Voilà, j'espère que vous y voyez un peu plus clair, que ça vous fait un peu moins peur, et que vous n'hésiterez plus à vous lancer dans vos propres vecto. Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas à me le faire savoir.
Il vous en prie  <:)
#2
Le Bistrot de l'Arcade / Connecteurs enceintes vielles chaîne hifi
Vendredi 16 Septembre 2011, 16:08:42 PM
Il me semble que certains s'y connaissent un peu en vieille hifi, donc je tente ma chance (j'y connais absolument rien la dedans, surtout sur des vieux trucs comme ca).
J'ai récupéré une vieille chaine gratuit pas cher, histoire de pouvoir ré écouter du vinyl et des cassettes, mais les prises mâles des enceintes ont été coupées, du coup je me retrouve avec de pauvres fils dénudés.
Je voulais savoir si d'après les photos des prises femelles quelqu'un pouvait me dire si je pouvais en retrouver, et auquel cas les resouder/resertir.





Merci bien  <:)
#3
Hello, je voulais savoir si ce genre de pièces se trouvait sans trop de difficulté, neuf ou d'occaz (neuf j'y crois pas trop  :D) ?
#4
2eme Bordel en cours de tri / Fabriquer un caisson pour HP
Dimanche 01 Août 2010, 17:57:30 PM
Hello les gens,
ayant toujours le projet de me faire une mini DDRcab (1 player), je me demandais comment faire pour la partie son au niveau des enceintes. Je pense pas que prendre des hp et de les coller sur un caisson fait n'importe comment fonctionne vraiment. Y'a des trucs à respecter, à pas faire... pour avoir un son correct sans risquer de tout péter ?
#5
Le Bistrot de l'Arcade / Freeplay au magicworld le 2 avril
Jeudi 18 Mars 2010, 10:34:09 AM
Ma femme est tombée la dessus hier, des fly qu'ils distribuent :


Allez faut lui filer un peu de thunes si on veut pas qu'il crève comme les autres  :-\  et c'est l'occasion d'en profiter pour péter les scores.
Je rappelle pour ceux qui connaissent pas que le magicworld est place du gouvernement dans le 5ème à Lyon (sur la rue St Jean).
#6
On a surement du déjà en causer mais je retrouve pas l'info. Est ce qu'il existe un site qui recenserait tous les jeux selon certains critères, dont l'orientation. C'est histoire de rajouter quelques trucs auxquels je pense pas forcément dans mon romset.
Mamedata j'ai essayé mais ca marche que sur pc et j'ai un mac.
#7
QUestion con, est-ce qu'il existe un fichier dans lequel quickres écrit la résolution en cours ?
En changeant  de réso sur l'egret l'écran m'affiche un écran noir, donc plus moyen de modifier quoique ce soit, et si je reboot en sans échec sur un écran 31KHz, ca sert à rien. Donc si ce fichier existe quelque part sur le dur ca me serait bien utile.
#8
Bornes génériques Japonaises / Egret 2 @home
Lundi 28 Décembre 2009, 09:46:24 AM
Bon la borne était à la maison depuis pas mal de temps, mais pas eu le temps de m'en occuper encore… du coup hier bonne résolution en avance :D
La borne est fonctionnelle, donc pas trop de boulot de ce coté la, juste l'alim à changer à l'occasion, ayant un léger souci sur le 12V qui est assez faiblard.
La borne va faire tourner un slot mvs, un pc, une ps2 et une 360 (elle sera principalement dédiée aux shoots verticaux).

Voila la belle tant convoitée, enfin, et après avoir découvert la joie de l'easy rotation d'écran :


:-* :-*

Hier soir donc, mise en place du PC, avec arcade VGA et jammasd, et la drame, pas moyen d'installer cette foutue arcade VGA… 2 heures de prise de tête et rien. Du coup j'ai ressorti une vieille 6600 gt, un coup de soft 15KHz, quickres et hop ca tourne nickel :) du coup j'ai une arcade vga qui sert à rien… Les shoots en tate et sur une borne sitdown, c'est la vie.
Prochaine étape, paramétrer mala, faire une ptite gamelist qui va bien et organiser l'intérieur, parce que la j'ai tout foutu en vrac dans la borne, du coup je peux plus rien mettre. Je vais bricoler une ptite étagère intérieure pour mettre au mons le pc et les 2 consoles en même temps.

La ps2 sera intégrée avec un MGCD qui a la partie contrôle cramée, donc passage par un hack manette, et bidouillage de la prise pour la video en la remplacant par une scart femelle, pour y faire passer par la suite la 360, qui utilisera le même système que la ps2 donc. Rien de bien compliqué, mais va falloir faire chauffer le fer à souder et organiser tout ca au mieux.

J'attends aussi du panel 1P qui sera plus adapté au shoot, avec de beaux overlays à venir, et je vais virer ces boutons violets sur le panel d'origine et les remplacer par du gris, plus adapté à l'overlay, et remplacer les balltop par des belles meshboulettes.

A suivre donc :)
#9
Yop les gens,
j'ai un slot 1FZ récupéré dans un état inconnu à l'époque, et suite à divers essais, j'ai des soucis de son. Suivant le mvs utilisé, j'ai les bruitages et pas la zik, l'inverse, ou alors juste une partie, ou sur blazing star par exemple, juste le son des crédits, bien clair bien comme il faut, et rien dautre, où alors un léger crachouilli de temps en temps.
En service mode du slot, le menu test du son donne rien quelque soit le mvs.
Si quelqu'un a une piste pour lui redonner vie je suis preneur :)