Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - Little_Rabbit

Pages: [1] 2 3
1
Annonces - Suggestions / Alerte Google : tentative d'hameçonnage sur Gamoovet.net
« le: Jeudi 10 Septembre 2020, 08:25:03 am »
Salut,

Depuis ce matin, quand je clique sur un lien d'un email de notification venant de Gamoover, Google m'affiche une page d'alerte avec tout un laïus disant que Gamoover est un site dangereux, bla bla bla, et qu'ils y ont récemment détecté une tentative d'hameçonnage...

Ça vous le fait vous aussi ?  :-[

A+

2
Arcade dédiée vintage de 71 à 89 / [WIP] PCB Gun Fight Bally Midway #3
« le: Samedi 04 Juillet 2020, 16:45:31 pm »
Salut,

Récemment, il m'a été donné l'occasion de me mettre au chevet d'un nouveau malade, un PCB Gun Fight de chez Bally Midway.

Ceux qui suivent un peu mes WIP se souviennent peut-être que ce n'est pas une nouveauté puisque j'ai déjà eu l'occasion de dépanner 2 PCB du jeu Gun Fight : celui-ci, et celui-là.

Et pour rappel, la carte mère est identique à celle de Space Invaders sur laquelle j'ai aussi passé de nombreuses heures !

L'expérience aidant, j'espérais cette fois en venir à bout facilement... Oui, sauf que d'un PCB à l'autre, on ne tombe pas toujours sur les mêmes pannes ! :D

Détaillons alors la réparation de ce 3ème PCB Gun Fight.

La carte mère est complète et propre, intacte !





Pour la carte fille, le côté composant est OK :



Par contre le côté soudure fait un peu peur ! :-\



De nombreuses pistes sont coupées, des fils de différents diamètres soudés ça et là. Et histoire de bien vous mettre en confiance, il y a d'importantes traces de fumées, comme si quelque chose avait cramé sur la carte ! :-\

Je décide par conséquent de mettre la carte fille de côté, et me concentre en premier lieu sur la carte mère.

Comme j'ai déjà tout le harnais adéquat, il m'est très facile de mettre le PCB sous tension.

Résultat à l'écran : RIEN ! :D

Peut-être vous en souvenez-vous, la procédure de dépannage Midway demande d'enlever toutes les ROM, et mettre sous tension : on doit avoir des lignes verticales.

Je m'exécute :



Et remise sous tension : toujours RIEN à l'écran ! :D

Alors que généralement sur cette carte mère, à la mise sous tension on a une bouillie de pixels avant même de démarrer le CPU par le signal RESET, ici rien !...

J'ai tout de suite pensé à un problème du côté des compteurs 9316 qui servent à générer les tops de la synchro horizontale et verticale (j'avais vu cette panne sur un PCB à Matled !).



Observation à l'oscillo de la chaîne des 9316 : non, tout est normal et les compteurs comptent gentiment :) .

En sortie, j'ai bien la synchro composite. D'ailleurs quand je mets le PCB sous tension, je distingue sur le moniteur une petite saute d'image, même si celle-ci est noire.

Le problème est donc ailleurs... La bouillie de pixels qu'on obtient habituellement est l'affichage du contenu aléatoire des RAM à la mise sous tension. Ce pourrait-il que les 16 RAM soient mortes ?? :'(

Puisque nous n'avons aucun pixel, remontons un à un les étages du PCB qui génèrent les pixels.

Nous avons déjà constater que la synchro composite est bonne. Ensuite il y a le registre à décalage 74166 en C4 qui fait office de « shifter » => la RAM en court d'adressage lui présente un octet, puis cet octet est décalé bit par bit au rythme de l'horloge pixel pour générer le flux de pixels :



Un registre à décalage décale les bits reçus en entrée selon le signal d'horloge qu'on lui envoie, ici sur la broche 15. Observée à l'oscillo, le signal d'horloge est bien présent ! Mais en sortie broche 13, je constate en effet que le signal est toujours à 0. Le 74166 serait-il mort ? En observant les 8 bits présentés en parallèle en entrée j'ai la réponse : non ! Ce qui sort du registre est toujours à 0 parce que ce qui y est présenté en entrée est aussi à 0 ! :-\

Si on remonte encore d'un étage, en sortie des RAM, on trouve une série d'inverseur 7404 (entourés en turquoise sur l'image précédente) : là non plus pas d'anomalie puisque ce qui y rentre est toujours à 1, normal donc qu'il n'en sorte que des 0.

Autre piste, les RAM sont adressées par 4 multiplexeurs 74157 qui présentent sur leur bus d‘adresse soit le bus d'adresse du CPU, soit la valeur des compteurs 9316 qui cadencent le balayage vidéo.



J'observe à l'oscillo ces 4 multiplexeurs, mais ils ne semblent pas en cause car on y voit bien les valeurs successives qui balayent la RAM vidéo.

Ce sont donc les RAM qui présentent une valeur constamment à 1 sur leur sortie (ces RAM ont une sortie inversée).

Gloups :-\ j'espère qu'elles ne sont pas toutes mortes car bonjour la galère pour toutes les dessouder ! :'(

Il faut donc approfondir la façon dont ces RAM antédiluviennes fonctionnent...

En détaillant la datasheet de ces RAM 2107, je remarque que la broche CE (Chip Enable) doit fonctionner en 12 V !





Et sur cette carte mère, voici comment est câblée la RAM :



Je devrais donc avoir du 12V sur la broche 17 quand la RAM est sélectionnée. Je regarde ce que dit l'oscillo : Ahhh ! Le signal est plat, cela explique pourquoi il ne sort rien de ces RAMs !!

On remonte encore d'un étage et on constate que c'est le composant Intel 3245 en C5 qui fournit ce signal CE.

Ce chip Intel 3245 est un driver de signal d'horloge TTL-CMOS !... De ce que j'en ai compris, cela prend en entrée en signal d'horloge niveau TTL (5V), et cela le « booste » et le ressort en niveau CMOS (12V). Y sont adjointes différentes broches de sélection, nous reviendrons là-dessus plus tard.

J'observe à l'oscillo ce qui rentre et sort de ce driver d'horloge : j'ai bien des signaux en entrée, mais rien en sortie sur la broche 7 ! J'espère tenir là mon coupable !! :|

La bonne nouvelle est que j'avais déjà dessoudé ce composant lors de mes WIP précédent. Je me dépêche donc de dessouder ici le possible coupable, de mettre un support 16 broches, et d'y placer un 3245 prélevé sur mon autre PCB Gun Fight.

Nouvelle mise sous tension et à l'écran...



Bingo !! Ma bouillie de pixel est bien là !!  :-)=

La mauvaise nouvelle, c'est que ce composant est obsolète depuis belle lurette, et qu'il n'est pas facile d'en trouver :'( ...

La seule source actuellement me semble être celle-là :



Ouch !... Plus de 17 EUR le malheureux chip DIP 16, ça pique un peu ! :o Va falloir voir si il n'y a pas moyen de trouver un composant équivalent... Nous verrons cela plus tard.

À présent que j'ai ma bouillie de pixel, il est temps d'appliquer le RESET au PCB et voir quelles barres nous obtenons :



Pas mal de tout !! Cela s'annonce de bon augure :) .

Il est temps par conséquent de mettre l'EPROM de test, mais pour cela, il faut opérer 3 modifications apprises de mes WIP passés :

- changer les jumpers S1, S2, S3 et S5 pour passer du brochage ROM à celui d'EPROM 2716
- permuter les jumper S3 pour passer d'un décodage d'adressage de blocs de 512 octets à des blocs 2048 octets (capacité des EPROM 2716)
- déplacer les condensateurs de découplage de toutes les ROM

Pour les jumpers S1, S2, S3 et S5, on passe donc de ça à ça :


Les jumpers S6 voient leur côté gauche permutés vers le bas :


Et les condensateurs de découplages sont décalés sur la gauche :

(là on en voit 3, il y en a 4 à déplacer au total)

Je mets donc en place l'EPROM de test :



Résultat du test des RAM :



Hey ! Pas mal du tout, une seule RAM serait défectueuse !

Je la dessoude,



et la remplace par une RAM neuve, sur support :
(heureusement, j'ai encore en stock de ces RAMs car il n'est pas facile de s'en procurer : celle-là vient des Etats-Unis)


Je lance à nouveau l'EPROM de test :


Yes ! La carte mère est à présent fonctionnelle !

N'étaient finalement défectueux que une RAM, et le « clock driver TTL-CMOS» ! ^-

On s'en tire bien ! J'aurai donc rencontré un nouveau type de panne sur cette carte-mère Bally Midway => si l'écran est vierge de tout pixel (bien que la synchro composite soit présente), pensez à inspecter le Clock Driver Intel D3245 en C5 ! ^-

Dans le prochain épisode, je vous parlerai de la carte fille, carte qui fait un peu pitié à voir :-\ .

A+

3
MAMECabs / Substitution d'un PCB Pole Position par un PC sous MAME
« le: Lundi 06 Avril 2020, 18:36:44 pm »
Salut,

Je m'en vais vous parler d'un projet que je traîne depuis un certain temps : substituer un PCB Pole Position par un PC sous MAME.



Cela fait plus de 10 mois qu'il a démarré je crois, mais force est de constater que cela n'avance pas. Aussi, je me dis qu'en ouvrant un vrai WIP, et avec l'aide de vous tous, peut-être que cela progressera plus vite ! ^-

Ceux qui me connaissent le savent, Pole Position est un de mes jeux préférés. J'ai la borne en version cockpit (WIP toujours en cours...), j'ai aussi la borne Pole Position II en uprigth. Et comme mon frère est fan lui aussi, il a Pole Position I en upright,  avec une restau également en cours, et déjà très bien avancée au niveau cosmétique :



C'est d'ailleurs pour lui que je me suis lancé dans ce projet : sa borne n'avait pas de PCB et une solution à base d'émulateur lui allait très bien.

Car le problème des Pole Position, c'est que leur PCB est particulièrement complexe (2 grandes cartes, 3 microprocesseurs, etc.), et particulièrement panneux ! J'en sais quelque chose, au point que le WIP de mon PCB sur la cockpit est au point mort depuis des mois (années ? :-\) tellement sitôt une réparation faite qu'une nouvelle panne surgit, avec une régression telle qu'on ne sait même pas par où commencer :'(... J'ai 5 ou 6 PCB Pole Position et tous sévèrement en panne ou morts :'(. Deux autres encore me sont passer entre les mains durant les mois passés et même constat : mort cérébrale intégrale :-[ ...

C'est la raison pour laquelle je me résous à remplacer ces PCB trop capricieux par un PC, mais selon un principe Plug & Play, où le PC sous MAME et tout le nécessaire sont regroupés sur une « planche » qui se branche dans la borne exactement comme se brancherait le PCB original.

Le schéma suivant résume le projet :



Dit comme ça, le projet est tout simple... Sauf que je suis une bille en MAME, Soft15kHz et compagnie, que Pole Position a en organes d'entrée potentiomètre (pédale d'accélération), spinner (volant) et levier de vitesse High/Low qui compliquent un peu la chose.

Ce que j'ai déjà fait :

- sur un vieux PC (généreusement donné par Chelnov ! :-*), j'ai installé un Win XP Pro SP3
- installé MAME 0.155
- récupéré les fichiers ROM de Pole Position 1 et 2 (rien que ça, j'ai galéré avant d'avoir un ensemble qui fonctionne !...)
=> avec ça, je peux jouer à Pole Position au clavier et à la souris. Banal quoi...

Je vais vous raconter ce que j'ai déjà essayé de faire, avec son lot de déconvenues et échecs, et ce que j'espère réussir à faire.

Dans les épisodes suivants, nous aborderons :

- la carte d'input analogique Xinmotek XM-07 et l'enfer des calibrations
- une solution de remplacement à base d'Arduino/Leonardo
- GroovyMAME ou comment avoir un MAME en 15 kHz
- Flashage du BIOS d'une carte graphique ATI pour qu'elle boote en 15 kHz
- Lancement automatique et masquage de Windows
- L'intégration de l'ensemble sur une planche

Vous l'aurez compris, je ne suis pas au bout de mes peines ! :D

A+

4
Consoles retros et jeux électroniques / [WIP] Pong Radiola/Philips N20
« le: Lundi 16 Mars 2020, 23:37:56 pm »
Salut,

Ce n'est pas à proprement parler de l'arcade, mais on va dire qu'historiquement, cela s'y rapporte ;).

Il y a quelques jours, un membre récemment inscrit sur Gamoover m'a contacté en MP pour que je l'aide à réparer une console qu'il a connu quand il était gamin : un Pong Philips N20.


(photo trouvée sur le net)

Je me suis contenté de lui prodiguer 2 ou 3 conseils et l'ai encouragé à ouvrir un sujet spécifique pour recevoir l'aide de nous tous. Pour l'instant je ne crois pas qu'il l'ait fait ;)...

Mais comme il se trouve que j'ai le même modèle, ou presque, dans ma collection, cela m'a donné envie de le sortir de son carton, d'autant que j'avais souvenir que le dernier branchement il y a quelques années s'était soldé par un constat de panne ! :'(

Voilà la bête :



Vous le voyez, comme souvent à l'époque, ce modèle Radiola est 100% identique au modèle Philips :).

Devant un tel Pong, comment le tester et savoir s'il fonctionne, un peu, beaucoup, pas du tout ou à la folie ? :)

1) L'alimentation

Par chance ce modèle dispose d'une prise d'alimentation externe, ce qui nous épargnera l'achat de six grosses piles R14 :). Car oui, certains fabricants ne proposaient même pas cette option !  :fleche: j'ai un modèle Saft Leclenché, dans une belle robe orange très Seventees, qui ne fonctionne qu'avec des piles... vu que Saft Leclenché était avant tout un fabricant de piles, on comprendra ses motivations limite malhonnêtes !  =:))

La prise ne comporte aucune mention, mais le dessous de l'appareil nous en apprend un peu plus :



Il nous faut donc du 9V continu, mais la polarité est inconnue. Après recherche, le « - » est au centre, et le « + » à l'extérieur :



Cette alimentation avec cette prise fera l'affaire :



Ensuite, on peut tout de suite faire un premier test : sur ces Pongs, seule l'image est envoyée au téléviseur, le son lui sort directement du haut-parleur intégré à la console. Si à la mise sous tension la console émet ses « bip » caractéristiques, c'est déjà le signe d'une certaine vitalité :).

Dans mon cas, branchement, mise sous tension et... Yes, j'ai bien les Bip Bip  :-)=.

2) Le raccordement au téléviseur

Ces Pongs se relient à un téléviseur par la prise antenne (normal, puisque la prise Peritel n'avait pas encore été inventée, et que les téléviseurs à l'époque ne possédaient aucune autre entrée ! :D). Ce qui est bien problématique car les tuners numériques des téléviseurs d'aujourd'hui ne parviennent pas à recevoir le signal de ces appareils : la fréquence de ces Pongs n'est pas calée de façon assez précise sur une fréquence « officielle », et de plus le signal peut « s'étaler ou baver » sur une certaine plage de fréquences...

J'ai déjà fait l'essai avec plusieurs de ces Pongs, et le constat est toujours le même : il est impossible d'avoir une image exploitable sur un téléviseur moderne (j'ai aussi testé avec le tuner d'un magnétoscope des années 90 : même échec). Non, le seul moyen de s'en sortir est d'utiliser un vieux tuner analogique ou le réglage d'une chaîne se faisait à l'aide d'une molette que l'on tourne.

Quand on ne dispose pas d'un tel téléviseur – ils se font de plus en plus rares ! -, une bonne alternative consiste à dégoter un tuner Amstrad MP-3 :). Ceux qui ont connu le CPC-464 ou 6128 dans les années 80 se souviendront qu'Amstrad avait sorti plusieurs « périphériques » à leur moniteur couleur, dont ce fameux tuner qui permettait de recevoir la télé sur son Amstrad ! ^-^

Il y a quelques temps, j'en ai trouvé un sur leboncoin, et je ne regrette pas mon acquisition ! Il dispose d'une prise antenne bien sûr, mais aussi une prise Péritel, ce qui permet de le relier à autre chose que le moniteur Amstrad !


(photos du net)

J'ai bricolé un adaptateur secteur pour le tuner (car normalement il est alimenté en +12V par le moniteur Amstrad que je n'avais pas sous la main), et j'ai pu branché le Pong dessus.

La prise antenne de ce Pong est orange, ce qui indique qu'il émet sur la bande VHF (la prise aurait été verte, c'eut été en UHF ;) ).

Interrupteur de choix de bande sur VHF-1, je tourne la molette à la recherche d'une image, et cela super facilement par rapport aux vieux téléviseurs où se réglage est souvent peu accessible et peu pratique... mais pas de terrain de tennis à l'écran :'(. Par contre, alors que j'ai de la neige la plupart du temps, pour une zone de réglage donnée, j'ai un écran tout noir !

Peut-être suis-je sur la bonne fréquence, mais le Pong ne génère plus d'image ?

Il est temps d'ouvrir la bête pour en savoir plus :).

3) Le dépannage



Bonne nouvelle, ce Pong est construit autour du très classique chip AY-3-8500 de chez General Instrument. C'est cool car je m'étais déjà frotté à ce composant quand j'avais voulu faire ce mod.

Je me souvenais donc d'une particularité : le chip génère indépendamment le signal vidéo de la balle, du terrain, de la raquette gauche, et de la raquette droite !



À cela s'ajoute un signal de synchro, et c'est une électronique externe au chip AY-3-8500 qui agglomère ces cinq signaux pour générer un signal composite, qui est ensuite transformé en signal antenne par le modulateur de la console. Le schéma suivant illustre ce principe de fonctionnement :



Dans l'implémentation de mon Pong, je vois que les signaux balle, raquettes et terrain vont vers un CD4002 : ce sont 2 portes NOR (non ou) à 4 entrées (si au moins une des 4 entrées est à 1, alors la sortie sera à 0, sinon la sortie sera à 1).

J'observe à l'oscilloscope les signaux qui arrivent dessus, et c'est louche... Je vois bien la synchro, mais il n'y a rien en sortie de la porte NOR qui agglomère les 4 signaux balle, raquettes, etc.

Je dessoude ce composant,



Et le teste :




Bingo : il est donné comme mauvais !  ^-

Je n'avais pas ça dans mon stock de composants, aussi je suis passé chez mon crémier habituel pour en prendre samedi après-midi (avant que cela ne soit plus accessible !  :-[).

Hier je trouve le temps de le souder :



et nouvelle mise sous tension : Yes !! C'était bien ça, j'ai à présent l'image ! Le tuner était bien à peu près sur le bon canal !



En bougeant les raquettes, je me rends compte qu'elles se déplacent de façon très très saccadée. Je démonte les manettes et mets un peu de bombe contact à l'intérieur du potard.



C'est nettement mieux, même si cela reste tremblotant à droite...

Je remonte la console et pense avoir mené grosso modo ce WIP à son terme :).

Je teste rapidement, et tout semble fonctionner. Jouer à Pong tout seul n'est pas chose très aisée :D. Je continue tant bien que mal mon test, et je finis par me rendre compte d'un sérieux problème pour le moins improbable !

Je vous laisse juger par vous-même :


Vous avez vu ça ?? Moi c'est la première fois que je vois ça : la raquette de droite est comme percée, c'est comme si elle n'avait pas de tamis : elle laisse passer toutes les balles !   ;D

Merde alors ! Je ne comprends pas d'où cela peut venir, si ce n'est le chip principal AY-3-8500 qui serait défectueux !... Vous voyez une autre possible raison ??  :?

Nouveau test aujourd'hui, mais les 2 potards étaient encore un peu tremblotant. Du coup je les ai carrément démontés car l'effet de la bombe contact n'avait été que de courte durée...



J'ai lu sur un forum spécialisé « Audio » qu'un potard se nettoyait à l'alcool isopropylique, et que les tiges ou curseurs (les parties mécaniques, sans contact avec l'électronique) pouvaient se graisser à la graisse au silicone (essentiellement pour apporter une viscosité qui participera à la résistance au glissement, pour avoir une course régulière).





C'est ce que j'ai fait : les raquettes ne tremblent plus, mais celle de droite demeure percée !...   :'(
 
J'ai voulu acheter un chip AY-3-8500, mais compte tenu du Covid-19 et de la fermeture de presque tous les magasins (E44 n'échappe pas à la règle), je ne pourrai pas me rendre sur place pour l'avoir tout de suite. Mais E44 maintient toutefois son activité Vente Par Correspondance... Bon, j'espère que ma commande sera traitée rapidement, et que la Poste me le livrera rapidement (E44 se trouve à 9 km de chez moi, j'espère que cela sera plus rapide que si je l'avais pris sur Ali Express ! :D).

Vos suggestions concernant la raquette percée, autre que le remplacement du chip General Instrument, sont les bienvenues ! ^-^

A+

5
Arcade dédiée vintage de 71 à 89 / [WIP] PCB Gun Fight Bally Midway #2
« le: Dimanche 09 Février 2020, 19:08:28 pm »
Salut,

Il y a quelques temps déjà, j'avais réparé un PCB Midway du jeu Gun Fight (j'avais raconté ça ici :) ).

Il se trouve qu'il y avait un deuxième Gun Fight dans ce lot de PCB ! Je l'avais mis de côté car il m'avait un peu servi de donneur d'organes :-\ quand j'avais bossé sur le WIP de mon PCB Space Invaders, avec ô combien de difficultés !...

Gun Fight est constitué de deux cartes : la carte mère, similaire à celle de Space Invaders ou Sea Wolf, et une carte fille, qui gère principalement les entrées et le son.

Le composant que j'avais prélevé sur la carte mère est un 9316, un compteur synchrone 4 bits : il y en a 4 qui servent à générer le timing des tops de synchro verticale et horizontale du signal vidéo. Le 9316, composant obsolète et plus fabriqué depuis des décennies, est similaire au 74LS161, mais pas tout à fait identique : souvenez-vous, dans son WIP jpetit avait substitué tous les 9316 par des 74LS161 et ça marchait. Par contre si on remplace simplement un des quatre 9316 par un 74LS161, cela ne fonctionne pas, j'ai testé.

Ici il me manquait donc un 9316 : j'en avais commandé un sur ebay à un vendeur Grec mais je ne l'avais jamais reçu, et le seul autre vendeur à l'époque était un vendeur Anglais qui les vendait à prix d'or. J'avais donc mis le PCB de côté :).

Et récemment, j'ai trouvé un autre vendeur sur Ebay, Allemand cette fois, qui avait des 9316 en stock, à un tarif raisonnable :).

Plus d'excuse : il me faut essayer de réparer ce PCB à présent !  ^-

Petit état des lieux : le PCB est plutôt propre :



Il manque comme on peut le voir le 9316 prélevé pour réparer la Space Invaders... Je commence donc bien logiquement par remettre en place un 9316 tout neuf (et déjà testé sur un autre PCB pour m'assurer qu'il est opérationnel ;) ).

Comme je possède déjà mon harnais de test précédemment réalisé pour les précédents WIP, je peux facilement testé ce Gun Fight ! :)

Mise sous tension et... rien, pas quoique ce soit à l'écran ! Je me dis que d'autres 9316 doivent être HS, et que le signal de synchro n'est pas bon. À l'oscillo, je remonte la chaîne des 9316, et constate que je n'ai absolument rien, du début à la fin :-\.

Je remonte encore plus haut, jusqu'à la partie qui génère le signal d'horloge principal : rien non plus ! :'(

Observation plus attentive du PCB pour essayer de comprendre, et là je rigole : ce PCB m'a été vendu sans son quartz ! :D



Ah bah forcément, sans quartz ça va moins bien marcher ! ;)

À vrai dire, ce quartz n'est pas soudé mais simplement enfiché dans 2 trous prévus à cet effet : c'est certainement la raison pour laquelle il a été perdu ! Il me suffit pour l'instant de prélever celui de l'autre PCB Gun Fight pour poursuivre :).

Nouvelle mise sous tension, et c'est déjà mieux :


Cette bouillie de pixels est normale : le PCB n'a pas booté car le RESET doit être actionné manuellement, à l'aide du bouton que j'ai mis sur le harnais (sur la borne, c'est l'alimentation qui envoie un RESET à la mise sous tension). Je sais ainsi que toute la chaîne qui génère les tops de synchro pour la vidéo est OK ! ^-

Une des premières choses à faire également, est de modifier la configuration de la carte en ce qui concerne l'adressage des boîtiers ROM ou EPROM. D'origine, Gun Fight est livré d'origine avec 8 ROM de 512 octets chacune (!). Moi je veux pouvoir utiliser l'EPROM de test qui est sur une 2716 (2 ko). Comme je l'avais fait l'autre fois, il me faut reconfigurer tous les jumpers de S1 à S6.

Commençons par S6, qui permet de passer de boîtiers 512 octets à 2 ko :

Switches de décodage d'adresse :


Et les switches S1, S2, S3 et S5 qui adaptent le « pinout » des supports 24 broches recevant les ROM/EPROM, pour que cela soit adapté à des 2716. On passe ainsi de ça :



à ça :



Je place l'EPROM de test, mise sous tension, et... rien ! :'(

Je continue à examiner le PCB, et je m'aperçois qu'il manque en plein milieu un composant : le chip Intel 3245 qui génère les signaux d'horloge Phi1 et Phi2 sur CPU. Merde. Et je crois me souvenir que c'est moi qui l'ai prélevé, toujours durant mes errements pendant le dépannage de la Space Invaders :-\. Mais où aurais-je foutu ce circuit intégré ? Je fouille, fouille encore, et finis par le trouver dans un sac dont j'avais jusqu'à oublié l'existence !



Ouf, il revient de loin celui-là !... Je le replace sur un support :



À présent que le CPU reçoit bien ses signaux d'horloge, quel est le comportement du PCB ?

Nouvelle mise sous tension : toujours rien :'(...

Comme expliqué dans mon précédent WIP, une bonne méthode de dépannage de ces cartes mères Midway (méthode qui peut paraître surprenante au début !), consiste à enlever toutes les ROM/EPROM, et mettre sous tension, en suivant les explications du manuel « Standardized Test Procedure for Midway's Processor Boards » .



Le manuel explique qu'à la mise sous tension sans ROM, et après RESET, on doit avoir des lignes verticales propres.

Moi j'obtiens ça :



et ce n'est pas figé, puisque les anomalies gigotent de droite à gauche :) :


Sur mon autre PCB Gun Fight, c'était un multiplexeur du bus d'adresse des RAM qui était en cause. J'ai donc observé à l'oscillo ce qui rentrait et sortait de ces multiplexeurs (les 9322 en F5, F6 et F7), mais je n'ai rien remarqué d'anormal.

La procédure Midway a ceci de bien qu'elle donne des orientations selon la nature des anomalies visibles sur les lignes. En suivant ces orientations, et compte tenu des anomalies sur mes lignes verticales, il fallait selon eux chercher du côté du bus de donnée => cas B2 Type 3 :



Je regarde sur les buffers du bus de données : on avait eu l'occasion d'évoquer le sujet précédemment, ici Midway a remplacé les chips Intel 8216 (déjà difficile à sourcer à l'époque, c'est dire !..), par une carte fille peuplée de 2 drivers à portes OUI à collecteurs ouverts, des 7417, et de leur réseau de résistances en guise de « pull-up » pour les collecteurs ouverts (pour info, cette substitution appellent aussi le remplacement des 74LS153 par des 74LS253, leur équivalent en version 3 états...).



J'observe à l'oscillo ce qui rentre et qui sort de ces portes OUI, et je constate que le bit D1 a une sale tronche. Sur la carte fille de substitution, ce serait le chip7417 de gauche le fautif, aussi je le dessoude :



À noter que la qualité de ce petit circuit imprimé est vraiment merdique, les pastilles sautent comme un rien au fer à souder ! :'( Et quand on sait que chaque broche du CI a été recourbée avant d'être soudée, c'est une vraie plaie à enlever ! :-( Je soude à la place un support 14 broches, et refais tant bien que mal les pistes endommagées.

Je n'ai pas de 7417 sous la main pour le remplacer, et mon fournisseur habituel E44 non plus. Mince... Mais une rapide recherche m'apprend que les 7417 et 7407 sont identiques, seul diffère la tension maximale que leur transistor de sortie accepte :) (30V pour le 7407, contre 15V pour 7417). Je n'ai pas de 7417, mais j'ai un 74LS07 ! ^-^

Nouveau test, et... pareil, cela n'a rien changé ! Re-merde :-(. Mais ce n'est pas bientôt fini : le démon des pannes se jouerait-il de moi ? :D

Pour en avoir le cœur net, je dessoude la même carte fille de mon autre PCB Gun Fight, et la mets à la place : ça marche ! C'est donc bien ma carte ici qui pose problème. Je continue les observations à l'oscillo, et constate qu'un autre bit de donnée, sur le second 7417 n'est pas bon ! Je le dessoude lui aussi, soude un support 14 broches, et place mon 74LS07 de substitution : YES, ça marche !  :-)=

J'ai à présent de belles lignes verticales :



Le programme de test peut à présent s'exécuter, et il détecte une RAM défectueuse, la n°6.



Si il n'y en a qu'une, c'est un moindre mal !

Je la dessoude (non sans dégât, la pastille du Write Enable n'a pas apprécié le pistolet à dessouder :-\). Je bricole une réparation de la piste endommagée autour de cette pastille



en même temps que je soude un support pour la RAM de remplacement :



Je relance le programme de test : il ne détecte plus de RAM défectueuses ! ^-^

Mais pour autant il y a autre chose qui cloche car sitôt le test de RAM fini, au lieu de continuer en affichant les checksums de ROM, puis tester les sons et le shifter, il boucle et repart à zéro ! :-\


Fichtre ! Quel est ce nouveau problème ?? C'est ce que nous chercherons dans le prochain épisode ! :)

Bilan de cette première étape : de bien maigres progrès, mais de nombreux obstacles franchis, c'est là l'essentiel !  ^-

A+

6
Bootlegs / [WIP] PCB bootleg Gyruss #2
« le: Samedi 11 Mai 2019, 11:15:08 am »
Salut,

Dans la foulée du WIP du PCB de Gyruss que houpela m'avait confié, je m'en vais vous narrer le WIP de mon propre PCB Gyruss (on va essayer de faire plus court hein ! ;)).

Vous le savez si vous avez courageusement lu le récit de l'autre WIP, en voulant dépanner le PCB d'houpela, je me suis rendu compte que j'avais exactement le même bootleg, en panne lui aussi mais différemment !

Le harnais réalisé pour l'autre WIP me permit de tester immédiatement mon PCB


Yeah ! Y a de la vie aussi, et même de la musique !

Bon OK, vous aurez remarqué, les sprites ont un petit problèmes :D.
(c'est marrant du reste, cela permet de se rendre compte que chaque étoile du star field est en fait un sprite !  :o)

Je vous montre une nouvelle fois le schéma des derniers étages du PCB responsables de la génération des pixels, y compris ceux des sprites :



Dans le WIP du Gyruss appartenant à houpela, j'ai oublié d'expliquer le fonctionnement de la palette finale construite à partir d'une PROM 6331/82S123. Rappelons qu'elle contient 32 octets.



On voit que le bus d'adresse de la PROM qui va de A0 à A4 va permettre de désigner laquelle des 32 cellules mémoire on sélectionne :
- A0 à A3 permettent d'adresser 16 couleurs pour les tilemaps quand A4 est à 1
- Et quand A4 est à 0, on adresse 16 autres couleurs pour les sprites
(le multiplexeur 74LS157 envoie vers la PROM, via le registre 74LS174, soit les 4 bits des pixels des sprites, soit les 4 bits des pixels des tilemaps)

Et en sortie, la valeur 8 bits est immédiatement convertie en 3 composantes RVB analogiques :
- D0 + D1 + D2 sont associés à 3 résistances pondérées qui vont nous donner la tension pour la composante ROUGE, réglable donc sur 8 niveaux
- D3 + D4 + D5 de la même façon vont nous donner la tension pour la composante VERTE, réglable donc sur 8 niveaux
- Et il ne reste que D6 et D7 pour définir la composante BLEUE, soit réglable sur 4 niveaux seulement
=> cela autorise (8 niveaux de rouge) x (8 niveaux de vert) x (4 niveaux de bleu), soit 256 couleurs différentes

On peut en déduire que sur Gyruss, l'affichage peut se faire parmi une palette de 256 couleurs, et qu'on affiche simultanément jusqu'à 32 couleurs différentes réparties ainsi : les sprites sont en 16 couleurs parmi 256, et les tilemaps disposent elles aussi de 16 couleurs parmi 256 :). En 1983, date à laquelle est sortie en salle d'arcade Gyruss, je pense qu'aucun micro-ordinateur domestique ne pouvait en faire autant dans cette définition d'écran ! ;)

Revenons en à la PROM 6301/82S129 en 6C qui gère les sprites. Son fonctionnement est différent. Il s'agit d'une PROM de 256 mots de 4 bits :



Ici les 4 bits de poids faibles (A0 à A3) proviennent d'une EPROM 2764. On peut imaginer que c'est la valeur d'un pixel de sprite en 16 couleurs. Les 4 bits de poids forts viennent quant à eux d'une autre partie du schémas : j'avoue ne pas avoir tout compris, d'autant qu'il y a de-ci de-là des custom-chips Konami qui ne facilitent pas la lecture... Mais je pense que la PROM ici sert à remapper les pixels des sprites : il ressort de la PROM la valeur finale sur 4 bits d'un pixel de sprite.

Voilà pour la théorie, revenons-en à du concret avec mon PCB mal en point.

J'inspecte d'abord visuellement tout le PCB : je nettoie et désoxyde les broches qui en ont besoin.

Ouch !! Quand je tombe sur la PROM 6331 de la palette finale, je vois qu'elle est dans un triste état ! :-\ Une fois sortie de son support, elle tient plus de l'unijambiste que du bien-portant !...



Je me vois contraint en attendant mieux de souder à ma PROM unijambiste une prothèse :



:)

Le résultat peut faire penser à de la boucherie, mais pour autant j'obtiens le même résultat qu'avant de l'avoir charcuté :). À ce moment là je n'ai pas encore de quoi programmer des PROM, on s'en contentera donc !

Comme toutes les PROM sont sur support, et que je dispose du PCB d'houpela qui lui n'a pas de problème vidéo (mis à part la palette erronée), je substitue à ma PROM avec sa prothèse celle du PCB d'houpela. Nouveau test et pas de changement. Cela ne me surprend pas trop : mon problème ne vient pas de la palette finale.

Pourquoi alors tous les pixels de sprite sont blancs ? À ce stade, je n'en sais rien :). Mais là aussi grâce au PCB d'houpela, je peux enlever ma PROM 6301 qui gère la palette sprite par celle du PCB d'houpela.

Nouvel essai, et...


Youpi, ça marche ! Moi je dis  Finger in the nose! ^-^

Bon là ça ne marche que grâce à la PROM prêtée par le PCB d'houpela ;). Mais si vous avez lu l'autre WIP, vous aurez remarqué que j'étais parvenu à programmer une PROM 82S129 : c'était bien sûr pour remplacer ma palette sprite morte !

Un truc à garder en tête pour mes futurs WIP : les PROM semblent être des composants fragiles qui passent facilement l'arme à gauche dans le temps !

La prochaine fois je vous raconterai les problèmes que j'ai finalement rencontrés pour le son ! :)

A+

7
Bootlegs / [WIP] PCB bootleg Gyruss
« le: Mardi 07 Mai 2019, 22:05:33 pm »
Salut,

Allez, en plein combat contre la procrastination, je poursuis mes comptes-rendus de WIP histoire d'être à jour, et passer ensuite à autre chose ! ;)

Il y a quelques mois, Houpela m'a confié un PCB qu'il a récupéré dans une petite borne générique. Le tout était dans son jus, et le PCB inconnu.



J'ai commencé par dumper une EPROM, et demander à MAME de me l'identifier, à l'aide de la commande :

mame -romident mondump.bin

mais sans succès, la ROM n'était pas reconnue :'(

J'ai dumpé toutes les ROM mais pareil. J'ai jeté un œil aux fichiers dumpés avec un éditeur hexadécimal de fichier, histoire de voir si il apparaissait des zones avec de l'ASCII qui évoquent quelque chose. Résultat : rien de très parlant, mais une zone toutefois évoquait vaguement une séquence de caractères :

RNFR@LDD BX RNFR@LDD BX TN HHN @RHL@ BRD@THV  BX XNRHHJH NJ@LNTN BH@R@@TDR BX HHDDJH NNXAL@ RNTND BX L@R@HHRN HNNTD VD @RD L@JDD THLD PHLNT

L'idée derrière cette exploration, c'était que l'EPROM était certainement malade, et qu'en forçant tel bit à 0 ou à 1, cela pourrait peut-être faire apparaître un motif plus parlant :). Mais non, quelque soit les bits forcés à 1 ou 0, cela ne m'évoquait rien. J'ai tout de même envoyé à Houpela le petit fichier Excel qui simulait ces forçages de bit, et sa grande culture vidéoludique fit le reste :D !

À partir de cette séquence (1er bit D0 toujours forcé à 1):

SOGSAMEE!CY!SOGSAMEE!CY!UO IIO!ASIMA!CSEAUIW !CY!YOSIIKI!OKAMOUO!CIASAAUES!CY!IIEEKI!OOYAMA!SOUOE!CY!MASAIISO!IOOUE!WE!ASE!MAKEE!UIME!QIMOU

il décrypta : « YOSHIKI OKAMOTO “

Balaise le Houpela hein !? :D

Si l'EPROM avait été valide, j'aurais dumpé :

PROGRAMED BY TOSHIO ARIMA CREATIVE BY YOSHIKI OKAMOTO CHARACTER BY HIDEKI OOYAMA


J'avoue ma grande inculture, mais tout de suite Houpela lui pensa à Gyruss !

Yeah, un de mes jeux préférés ! Plus grande encore était la motivation pour le réparer :).

Rétrospectivement, je reconnais avoir été très mauvais sur cette identification de PCB mystère, car si j'avais seulement regardé d'un peu plus près le PCB, un indice flagrant crevait pourtant les yeux :



Cinq composants AY-8910 de General Instrument ! C'est typique de Gyruss !! Le AY-8910 est un processeur sonore qu'on trouvait sur de nombreuses bécanes dans les années 80 (Amstrad CPC, Oric, la vectrex, les MSX, ATARI ST, etc.). Chaque AY dispose de 3 canaux pour la musique, plus une voie supplémentaire pour les bruits blancs. Avec 5 exemplaires, le PCB Gyruss peut donc produire une polyphonie sur 15 voies simultanées (quoiqu'il faudrait vérifier cela car je vois sur le schéma que 2 des AY-8910 sont utilisés différemment, je n'ai pas bien compris comment...) ! Il y a en plus un autre circuit dédié à la reproduction de samples 8 bits (je ne sais pas comment il est utilisé dans le jeux : je me suis amusé à l'enlever, et n'ai pas remarqué de différence !... :-\). Quoiqu'il en soit, ce n'est pas pour rien que la bande son de ce jeu est géniale ! :-*

Et tant qu'on y est, je vous montre la seconde carte :



Le PCB est plutôt propre, même si comme nous le verrons un peu plus loin, il y a par endroit de l'oxydation. Et il fût aussi habité autrefois...



;)

Notez qu'il s'agit d'un boot et pas d'un original Konami, mais la copie est très très proche de l'original (et sans le 6809 custom de Konami qui encryptait certains opcodes !... au moins si il faut changer des pièces, elles seront standards ;)).

Vu que le dump était pourri, j'ai commencé par effacer toutes les EPROM aux UV. Tentative de re-programmation sur mon programmateur Wellon : ça ne marche pas :'(. En fait cela me donnait des trucs complètement incohérents : je lisais plusieurs fois l'EPROM et chaque lecture me donnait un truc différent ! La programmation quant à elle échouait également :'(.

Au point que j'ai cru mon programmateur HS. Pourtant, si je lançais la procédure d'autotest, il ne trouvait rien d'anormal. Je me suis même fabriqué le support spécial où les broches face à face sont reliées entre elles pour permettre l'auto-test avancé : pareil, il ne détectait pas de problème ;D. Cette histoire d'EPROM mis un léger coup d'arrêt à ce WIP car sans programmateur j'étais coincé.

Voici les EPROM :



Et là encore j'ai manqué de présence d'esprit !... Vous remarquerez qu'il s'agit d'EPROM Mistubishi, et plus particulièrement celles de la génération qui ont leur fenêtre UV légèrement surélevées de la surface de l'EPROM. Cette génération d'EPROM chez ce fabricant ont très mauvaise réputation : avec le temps, elles sont souvent défectueuses !

Il semblerait donc que le comportement erratique que j'obtenais sur mon programmateur ne venait pas d'un dysfonctionnement du programmateur, mais des EPROM elles-mêmes !

Toutefois, cette affaire demeure curieuse, car il me vint l'idée de les tester sur mon autre programmateur, le vieux sur ATARI ST :



Et bien figurez-vous que là j'ai pu les programmer du 1er coup sans problème ! J'en conclus pour l'instant que ces EPROM vieillissent peut être mal, mais surtout qu'elles ne conviennent pas à tous les programmateurs !

Gyruss est une création Konami, je me suis donc fabriqué un harnais Konami pour tester le PCB dans mon atelier (là encore, une veille DB25 bricolée me sert à brancher 2 joystick ATARI CX40 ;)):



Avant de faire un premier branchement, je crois me souvenir que j'ai enlevé tous les composants sur support pour les désoxyder (essentiellement les EPROM et les PROM), car certains étaient carrément noirs ! :-\



Après un petit coup de stylo fibre de verre, c'était déjà mieux 8)



Première mise sous tension, et...


Suspens !....


Yeah ! Y a de la vie à l'écran ! ^-^

Bon, il manque quand même pas mal de chose, et il ne semble pas y avoir de son : calmons un peu notre joie ! ;)

On a semble-t-il les sprites, mais il manque tout le reste ! J'avais un peu regardé les schémas, et constaté qu'en étage de sortie RVB, il y avait plusieurs PROM qui font office de composant palette, et un multiplexeur 74LS157 qui prend soit les pixels « sprite », soit les pixels « tilemap » (jeu de caractères en couleur si vous préférez).



Cela me donnait une première piste d'exploration. J'inspecte le PCB, et rigole un bon coup :D :



Ah bah oui, avec une patte en dehors de son support, ça va moins bien marcher ! :D

C'est la PROM de palette des tilemap ! Je replace la PROM correctement sur son support, et nouveau test :


Ah, nettement mieux ! À présent, tout semble  OK au niveau vidéo, mais par contre, toujours pas de son.

Sur un PCB Gyruss, il y a deux cartes :
- celle du dessous, architecturée autour d'un Z80 + un 6809, s'occupe de la vidéo et du jeu dans son ensemble
- celle du dessus, architecturée autour d'un Z80, s'occupe uniquement du son et de la musique

Pourquoi n'y aurait-il aucun son ?

Remontons tous les étages successifs responsables de la production des musiques et effets sonores :
- mon harnais avec ses HP est-il correctement câblé ?
- les amplis de la carte son sont-ils fonctionnels ?
- les processeurs audio fonctionnent-ils ?
- le système à base de Z80 qui orchestre tout ça fonctionne-t-il ?
- la communication avec la carte principale, et qui envoie les « ordres audio » à la carte son est-elle opérationnelle ?

Autant de pistes qu'il va me falloir explorer et vous expliquer dans le prochain volet de ce WIP :).

A+

8
Salut,

Avec mon frère nous restaurons plusieurs bornes Pole Position, et nous recherchons au moins un, voir deux exemplaires d'une des pièces du levier de vitesse ATARI :).

Nous cherchons ce qu'ATARI appelle le bezel, c'est à dire la pièce ronde visible sur le control panel qui sert à solidariser le levier au panel :



Cette pièce est en plastique, et avec le temps elle finit par casser :'(...

Sur ma Pole Position 2, un exploitant l'a remplacée par une plaque d'alu assez disgracieuse :



J'ai trouvé sur le net un gars qui en a fait de superbes reproductions en aluminium, donc quasi indestructibles !  :-*



Le hic, c'est que le prix pique un peu, surtout acheté à l'unité quand tu ajoutes le port depuis les US ! :'(

https://www.etsy.com/fr/listing/637018259/atari-pole-position-shifter-battlezone#


Mon appel est donc double :

- y en aurait-il parmi vous qui aurait dans leurs cartons le fameux bezel en rab (non cassé ;)) ?

- ou bien, y en a-t-il parmi vous qui seraient prêts à participer à un achat groupé de 4 bezels en aluminium (avec les frais de port, ça les fait à 45 EUR pièce !...) ?

A+

9
Annonces - Suggestions / Accès en https à gamoover
« le: Mardi 07 Mai 2019, 08:55:23 am »
Salut,

Je ne sais pas si c'est la même chose pour vous, mais de mon côté, depuis ce matin, mes navigateurs m'alertent que Gamoover n'est plus en https !

Dans l'absolue, cela m'importe peu, mais sous Chrome par exemple, c'est agaçant car à chaque clic sur un lien Gamoover, il me gratifie du message d'alerte suivant :



Il faut à chaque fois cliquer sur 2 validations pour continuer.

Je pense que quelque chose a sauté au niveau de l'hébergement :-\...

Est-ce que High_Cobra (ou un admin compétent avec les droits d'accès) pourrait jeter un œil ?

Rencontrez-vous le même problème ?

A+

10
Arcade dédiée vintage de 71 à 89 / [WIP] PCB Gun Fight Bally Midway
« le: Dimanche 03 Mars 2019, 16:47:36 pm »
Salut,

Attention, ce WIP est réservé aux amateurs de choses poussiéreuses et bien vintage, Gun Fight est un jeu qui date de 1975 (j'avais 10 ans :o, et épargnez-moi vos « J'étais pas né ! », je sais que la majorité d’entre vous n’avez pas eu la chance de vivre tout ce que j’ai vécu  ;) :D)

Comme je vous le disais sur mon WIP de Space Invaders, étant dans l'impasse sur la réparation de sa carte mère, et suite à la visite de Matled, cela m'a donné envie de me pencher sur ce PCB GunFight.

Gun Fight utilise la même carte mère que Space Invaders : si jamais je parvenais à la réparer, cela pourrait me sortir d'affaire pour ma SI ! :)

Petit état des lieux :


la carte mère est propre :




À noter qu'elle est légèrement différente en cela qu'elle utilise une petite carte additionnelle Bally Midway (en haut à droite, reliée par la nappe grise) que nous avions déjà évoqué : la carte « DIRECTIONAL DRIVER SUBSTITUTION », ref 80-902, en substitution des drivers de bus Intel 8216 (sans doute leur approvisionnement posait déjà problème dès 1975 !).

Truc amusant, toutes les ROM ont leur patte 24 en l'air !



Notons aussi pour plus tard que les ROM font chacune seulement 512 octets !  ;D

La carte fille semble en bon état, visuellement en tous cas.



Je peux utiliser le même harnais que celui que j'ai fabriqué pour Space Invaders, puisque les cartes mères sont identiques. Cela me permet de tester très facilement ce PCB dans mon atelier.

À la mise sous tension, bouillie de pixel à l'écran, mais cette bouillie est par endroit animée, ce qui est plutôt bon signe :


Dans son WIP, jpetit nous expliquait qu'il suivait la procédure de dépannage crée par Bally Midway à l'époque.



Je décide de faire pareil : elle consiste à suivre un organigramme qui propose plusieurs tests et directions à prendre selon les résultats obtenues. C'est très dirigé, sans donner d'explications sur les tenants et aboutissants, mais cela reste très pratique, en permettant d'élaguer le choix des possibles.
La première étape à laquelle j'arrive consiste à enlever toutes les ROMs, en laissant le CPU en place.



On doit obtenir de belles lignes verticales à l'écran.

J'obtenais quant à moi des lignes verticales, mais pas propres du tout, avec des parasites mobiles :



La procédure m'invite à suivre le cas « B2 ». Compte tenu du type de « bad lines » que j'ai, la procédure suggère un problème soit au niveau des RAM elles-mêmes, soit au niveau de leur adressage. Je regarde donc à l'oscillo les multiplexeurs de bus d'adresses 74157 ou 9322 situés en F5, F6 et F7.

Je constate que le bit d'adresse AD02 issu du multiplexeur en F5 n'est pas normal. Je change ce 74157.



Bingo !  C'est bon, j'ai des lignes verticales bien propres ! ^-^


(je remarque que la largeur des lignes n'est peut être pas bonne...)

Une fois que l'on a des lignes verticales qui sont bonnes, la procédure Midway invite à faire un test des RAM à l'aide de leur « RAM test board and PROM » que je ne possède pas, mais par contre, nous avons à notre disposition le célèbre programme de test remanié par F4brice et Spectroman ^- !

Mais pour pouvoir exécuter ce programme sur EPROM, il faut au préalable changer la configuration de quelques jumpers pour passer de la lecture de ROM à des EPROM

Les jumpers sont à l'origine comme cela


Je les modifie de cette façon :


Mise en plac de l'EPROM de test :



puis mise sous tension : ça ne marche pas ! :-\

Merde, quelle peut en être la raison ? Je réfléchis un peu, et finis par me souvenir que les ROM d'origine ne font que 512 octets, alors que mon EPROM de test fait 2 Ko. Les jumpers que je viens de modifier permutent seulement certaines broches pour passer de ROM 2 Ko à des EPROM 2 Ko,  mais sans doute pas passer de 512 octets à 2048 !

Puis je me souviens avoir vu dans la notice de dépannage Midway ce schéma :


Je comprends alors que la carte-mère possède d'autres jumpers, qui gèrent les bits de poids fort qui vont servir au décodage d'adresse de chaque circuit ROM ou EPROM du PCB, qui peut en compter jusqu'à 8 !

Les 3 jumpers S6a, S6b et S6c se trouvent au milieu de la carte mère, à droite du microprocesseur.

Il faut passer de ça :


A ça :


Cette fois l'EPROM de test se lance correctement !

Elle affiche le résultat de son test de la RAM :



Deux RAM situées en D et H seraient défectueuses : je les change :


Je relance le programme de test : la RAM est testée comme bonne et le test se poursuit ! ^-^



Yeah !  :-)=


Le shifter de la carte fille présente à priori un dysfonctionnement, mais à ce stade cela m'importe peu. La carte mère est potentiellement réparée !

Pour en avoir le cœur net, je veux lancer Gun Fight dessus, mais plutôt que de changer à nouveau tous les jumpers, je trouve plus simple de mettre le code de Gun Fight sur des EPROMs 2716, identiques à celle du programme de test.

Plutôt que de chercher à lire les ROMs originales dont je ne connais ni l'état de fonctionnement, ni le brochage, il est plus simple de prendre les dumps présents dans MAME :).



Petit soucis, les fichiers présents dans MAME font 1 Ko et sont au nombre de 4. Gun Fight fait donc 4 Ko, et mes EPROMs 2716 font 2 Ko. Il faut donc que je mette bout à bout 2 fichiers MAME pour obtenir un fichier 2K adapté.

Une façon toute simple, sans nécessiter aucun utilitaire, consiste simplement à les copier sous MS-DOS ! :) En effet, la fonction COPY possède une option permettant de concaténer plusieurs fichiers en un seul, à l'aide du « + » entre chaque nom de fichier :

copy /b 7609h.bin + 7609g.bin GunFi_H.bin
copy /b 7609f.bin + 7609e.bin GunFi_G.bin


(le /b quant à lui précise qu'il s'agit de fichiers binaire, et qu'il ne faut donc pas ajouter de Retour Chariot entre chaque fichier)

Je programme les 2 EPROMs 2716 et mets le PCB sous tension :



Yeah ! Ça fonctionne !!  :-)=

(sur le cowboy, le problème de shifter est bien visible, à voir sur la carte fille ultérieurement!)

Le démon des pannes était en petite forme ce jour là ! Alors que j'ai passé des mois sur mon PCB Space Invaders avec des succès seulement partiels, là la carte mère est à priori réparée en seulement quelques heures réparties sur 2 après-midi :) !

Cela m'a donné une carte mère potentiellement utilisable sur mon Space Invaders : j'ai pu retourner à mon WIP Space Invaders, pour reprendre celui-ci un peu plus tard :).

A+

11
Accessoires / Serrures Fort Lock ou similaires
« le: Jeudi 07 Février 2019, 14:40:24 pm »
Salut,

Pour la restauration de certaines de mes bornes, je cherche à remplacer leur serrure quand j'ai dû la forcer, ou quand elle était absente :).

Rien de plus facile me direz-vous, mais je cherche une marque bien précise ! :D

Pour moi, une serrure véritablement "arcade", c'est une serrure de chez Fort Lock qui utilise ce genre de clés :



Vous pouvez trouver que cela tient du fétichisme :), mais mon premier flip Gottlieb dans les années 80 avait ce genre de serrure, ma Space Invaders aussi, etc.

J'avais bien trouvé le site Competitive Products (site assez riche en pièces qu'on ne trouve pas partout, et aux prix très bas je trouve !) qui en propose. Mais après quelques échanges d'emails (pour des THT G07 notamment...), ils ne répondent plus à mes emails :'(... J'ai donc fait une croix dessus.

Auriez-vous un site de vente en ligne à me recommander pour trouver des serrures avec ce genre de clé ? :)

A+

12
Arcade dédiée vintage de 71 à 89 / [WIVSP] Space Invaders upright, Midway 1978
« le: Vendredi 29 Septembre 2017, 18:30:04 pm »
Salut,

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais Space Invaders est une borne très tendance en ce moment sur Gamoover :) : pas moins de trois WIP en cours ! Chronologiquement : ceux de Spectroman (un poil en standby semble-t-il ;)), jpetit et Sushy18 ! Sans compter le démon des pannes qui pourrait bien s'en prendre une dans la tronche très prochainement du côté de F4brice ;).

On dit que l'union fait la force, aussi je me décide à ouvrir ce post pour vous parler de mon WIP à moi de Space Invaders ! :) En réalité, cela fait un paquet de temps qu'il a démarré, mais comme toujours avec moi, cela n'avance d'aucun bout (j'ai dû être trop marqué par une fable de La Fontaine, vous savez, « Le lièvre lapin et la tortue »  :D). Aussi, ce ne sera pas un WIP mais plutôt un WIVSP (Work In Very Slow Progress) :-\. Je vous mets mon billet que Sushy qui a démarré le dernier aura fini bien avant moi !

Pour les plus assidus et anciens de ce forum, vous vous souviendrez peut-être que pour moi l'aventure commença par une nuit sombre le long d'une route solitaire de campagne alors que je cherchais un raccourci que jamais je ne trouvai... Cela a commencé par une auberge abandonnée, et par un lapin resté trop longtemps sans dormir pour continuer sa route, cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie l'apparition d'une annonce sur leboncoin, relatée dans la rubrique « Bon plan sur un autre site » ;) , et qui mena à ce roadtrip, qui se déroula le samedi 30 avril 2011.


Plus de six ans déjà ! :o

Je vous confirme que plus on vieilli et plus on ne voit pas le temps passer :-\ !

Après le roadtrip, la borne fût stockée dans la cave de la résidence où vit mon frère aîné. C'est une résidence moderne, et les caves me semblaient très saines. Mais pour autant, une cave ce n'est jamais une bonne idée !... Elle y est restée presque 4 ans, car pour pouvoir la ramener chez moi, il fallait d'abord qu'aboutisse notre projet de construction de maison, projet qui ne fût pas sans complications et retards divers... Quand je l'ai enfin ramené, elle était toujours en bon état, mais le meuble présentait quand même une forte odeur de moisi, ou du moins de vieille armoire de grand-mère (pour une Mamie, vous me direz que c'est un peu normal !... :D).

Par un bel après-midi fin janvier 2015, mon plus jeune frère m'aida à rapatrier la borne de Vannes à Nantes. On sortit la belle de sa cave :



Et on la chargea avec une N'Styl dans une remorque, à la verticale, quelques sangles et roulez jeunesse !




(pas sûr que nous obtiendrions notre diplôme de sanglage... :-\)

Une fois installée dans la chambre d'amis, j'ai pu commencer à m'en occuper. Il s'agissait essentiellement d'enlever la couche de poussière et les traces d'usage et autres moisissures.

Petit état des lieux :





Le control panel est également bien poussiéreux, mais relativement peu usé !





Sur les Space Invaders, la sérigraphie est souvent presque toute effacée, surtout sur la partie inférieure. Ici il n'y a que quelques traces d'usure. Du coup je n'ai pas l'intention de le remplacer.

Le tube qui éclaire la lune et le ciel était bien piqué !



L'écran et le miroir sans tain également !


(on remarque que les bandes colorées sont encore présentes ! :-* )

Regardez un peu la couche de poussière sur le tube :



Par chance, et c'est surprenant, le ciel lui n'est pas du tout impacté, alors qu'il ne s'agit que d'un bout de carton !



Le bezel est en assez bon état :



Un petit manque en haut à droite (mais qui ne se voit pas quand elle est sur la borne), et de la peinture qui cloque en plein milieu, en haut sous le A  :(. On me dit que je devrais « fixer » le processus en appliquant du vernis au dos : quel genre de vernis utilisez-vous ? Acrylique ou classique (qui se nettoie au White Spirit) ? Faut-il tamponner, plaquer la peinture une fois le vernis appliqué ? Le vernis doit-il pénétrer sous la cloque pour recoller la peinture au plexi ? Tout conseil sera le bienvenu car j'ai peur de faire plus de mal que de bien :).

En ce qui concerne le tube fluorescent, outre le fait qu'il est très sale, ce n'est visiblement pas le tube d'origine. Normalement, il faut une tube « lumière noire » blanc (!). Ici c'est je pense un tube tout ce qu'il y a de plus classique, avec la mention « blanc industrie ».



Une fois nettoyé c'est déjà mieux :).




=> seulement 21466 parties au compteur (qui est bien branché et continue à s'incrémenter) ! Ce n'est pas beaucoup je trouve non ? Peut-être cela explique sont relativement bon état cosmétique.

Pour le nettoyage de la borne, j'ai simplement utilisé de l'eau chaude dans laquelle j'ai dilué du savon noir, et une microfibre, avec ensuite un peu d'huile de coude :). Pour certaines parties plus sales, j'ai parfois utilisé un peu de Cif (légèrement abrasif, mais pas trop pour ne pas abîmer/décaper).

avant :


après :




Pour l'odeur de moisi ou « vieux meuble », j'ai lu que du bicarbonate de soude disposé dans une soucoupe devait absorber l'odeur.



J'ai fait l'expérience, et ce n'est pas fulgurant... Sans doute l'odeur s'est-elle un peu atténuée avec le temps... Pour voir si c'était plus efficace, j'ai carrément saupoudré le fond de la borne de bicarbonate...



Une fois aspirée c'est propre.



Globalement l'odeur est nettement plus discrète 2 ans après l'application du bicarbonate. Mais est-ce son action, ou simplement le fait d'être dans un lieu chauffé et ventilé ? Je viens à nouveau d'en saupoudrer généreusement, me disant que ça ne mangeait pas de pain :).



Mais il faudra un jour que je prenne mon courage à deux mains pour vider le meuble complètement et vraiment lessiver intégralement l'intérieur !

Une fois à peu près nettoyée, elle a pu prendre place dans le salon dès avril 2015 ! :-*



Et ce seulement pour la déco, puisque le PCB est en panne !...

C'est du reste ce dont je vous parlerai dans le prochain post ! :)

A+

13
Salons & Shows ... / [BGS 2017] Choix du restau dîner samedi soir
« le: Jeudi 21 Septembre 2017, 22:02:05 pm »
Salut,

Allez, histoire de faire ça démocratiquement :), je propose à toutes les personnes concernées par le dîner du samedi soir de faire part de leur préférence, histoire que l'on puisse rapidement voir émerger un lieu majoritaire, et faire une réservation pour ne pas se retrouver le bec dans l'eau :).

Votez mes amis !  :-)=

A+

14
Salut,

Souvenez-vous, il y a cinq ans, durant ce roadtrip de légende (de légende pour moi hein ;)), j’avais eu l’occasion de récupérer un jukebox, qui par un coup de bol monstrueux était précisément le modèle que je cherchais : un ATARI Rubis II, réf 100NS2 !



Depuis tout ce temps, il était stocké dans ma cache secrète de Vannes ;).

Je m’étais promis de ne pas entamé de nouveaux WIP tant que ceux en cours n’étaient pas terminés (liste assez longue… :-\), mais comme chacun le sait, l’occasion fait le larron !

Et l’autre jour mikebrandt me sort :
- « Hey, je vais bientôt ramener sur Nantes mon jukebox Jupiter, ça serait cool si on wipait nos jukeboxes ensemble ! ».
- « Bah… pourquoi pas » répondis-je, « mais le soucis c’est que je n’ai plus de place, et je dois finir les WIP en cours… »
- « Ah mais tu peux stoker ton juke chez moi, avec la maison à présent, y a de la place dans l’atelier ! »
- « Dans ces conditions, c’est vrai que c’est tentant, d’autant que je n’y connais rien en jukebox, ton aide serait précieuse… »

Affaire conclue (je sais, je suis faible :-\...) :). Il y a huit jours, opération transport de jukebox de Vannes à Nantes. Allez hop, on charge la Twingo :







Vous savez bien qu’une Twingo ne vous laissera jamais tomber ! ;).

Un grand merci à houpela qui nous a aidé à le charger ! ^-
(alors pour info houpela, j'avais prétendu que le jukebox devait faire autour de 50 kg : je suis tombé sur son flyer il y a quelques jours, il en fait en réalité...     104 kg !  :-\)

Le trajet se fait sans soucis, et on dépose le jukebox directement chez mikebrandt.




État des lieux rapide :

- il est complet ou presque (manque les clefs par exemple, une cellule + 2 diamants, et la grille du HP devant)
- la caisse est dans un état correct
- l’intérieur est complètement bouffé par la corrosion ! Les chromes s’effritent de partout, le mécanisme est plus que bloqué, c’est pas joli à voir !...





Ici on voit combien tout le chariot est bouffé par la rouille, ainsi que la fameuse barre chromée sur laquelle coulisse le chariot (typique des jukeboxes Jupiter/ATARI). On étudie les solutions de dérouillage par électrolyse ou à base d’acide phosphorique…

Le fait de wipper chez un copain présente des avantages et des inconvénients : votre vie de couple reste au beau fixe puisque rien de nouveau n’est apporté à la maison :). Par contre cela implique de se déplacer (bon, 9km en bord de Loire, ça se fait en 10 minutes, c’est cool). Et le truc le plus surprenant, c’est que le WIP avance tout seul, sans qu’on ait à intervenir !  =:))

Ainsi, mikebrandt à passer un coup de lingette pour dépoussiérer la bête, passer un énorme coup de soufflette à l’intérieur pour enlever la couche de merde qui s’était accumulée, et commencé à démonter certains éléments, sortir l’alimentation notamment : un grand merci à lui !

Il a même testé les tubes fluo et ils ont fonctionné du premier coup ! Tout n’est pas mort dans ce jukebox ;)



L’autre soir je suis passé chez mikebrandt pour qu’on wip un peu dessus. Je dis « on », mais en fait je ne suis pour ainsi dire qu’un observateur, c’est mikebrandt qui fait tout ou presque! :-\

On voulait sortir tout le chariot ainsi que le sélecteur. Mais le sélecteur étant relié au panneau de commande par un toron de câbles qui passent dans une goulotte, on a pour l’instant seulement désolidarisé le chariot du sélecteur qu’on a laissé au fond du jukebox.

Mikebrandt a bien dû vider une bombe de WD40 dessus pour commencer à dégripper le mécanisme !



Le mécanisme de sélection est constitué d'une rampe sur laquelle sont présent 100 picots qui rentrent ou qui sortent, en fonction de la bobine qui aura actionné tel ou tel picot. Il y a donc 100 petites bobines ou électro-aimants qui pilotent chacune une biellette qui pousse chacune un picot parmi 100 !



Actuellement, tout se beau monde est sous une épaisse couche de rouille :-\. Après de multiples aspersions au WD40, on a réussi a ravoir la mobilité de chaque biellette dans sa bobine (c’est mikebrandt qui s’y est collé pour la majorité !).
 
À force de persévérance, il est parvenu à désolidariser la rampe du haut qui possède les 100 picots :


de la partie du bas sur laquelle les 100 bobines sont fixées :


Mikebrandt est parvenu avec beaucoup de patience à regagner la mobilité de la plupart des picots. On dénombre toutefois 2 ou 3 ressorts manquants ou cassés, et qu’il faudra donc remplacer (une fois qu’on en aura trouvé en remplacement !...).

On avait également sorti l’alim et l’ampli que j’ai ramené chez moi: ils semblent complets :









je vais les tester et sans doute leur faire un cap kit.

J’ai commandé un jeu de courroie, et je regarde aussi du côté des vendeurs de cellules et diamants car je n’ai qu’une cellule sur les deux (de type P/AC-1 si vous avez des bons plans, faites péter ! ;)), et aucun diamant/saphir !

Voilà à peu près où nous en sommes pour l’instant ! En une semaine de WIP, cela va à une vitesse pour moi inédite !... Serait-ce parce que ce n’est pas vraiment moi qui WIP ?? :-\

Je découvre à l'instant, après que spectroman m'en ai justement parlé au téléphone, que busio a démarré un WIP de restauration de jukebox ATARI !  :-)=

Le hasard fait bien les choses, je vais suivre son WIP avec attention !  ^-^

Si vous avez des conseils et recommandations, ils sont les bienvenues !

A+

15
Le Bistrot de l'Arcade / Vos avis à propos de domotique...
« le: Vendredi 25 Avril 2014, 13:12:18 pm »
Salut,

Je sais, aucun rapport - enfin pas direct - avec l'arcade, mais je m'interroge actuellement sur la future installation domotique de ma future baraque, aussi je me permets de vous demander votre avis :), enfin principalement à ceux qui s'intéressent au sujet, et qui ont déployé telle ou telle solution chez eux :).

Ce que j’attends de mon installation domotique :
  • gestion de l’éclairage
  • gestion intelligente des BSO (Brise Soleil Orientable, ce qui remplace les volets), pour notamment éviter la surchauffe en été
  • diffusion de musique dans la SDB, la cuisine, voire d’autres pièces
  • relevés de température un peu partout, d’humidité par endroit
  • capteur d’inondation/fuites (WC, lave-linge, lave-vaisselle)
  • si possible mesure de CO² pour asservir la VMC
  • détection du soleil qui vient frapper le sol (pour gestion BSO)
  • relevés de consommation (eaux, électricité)
  • surveillance (caméra IP) et fonction d’alarme
  • portier

La maison n'a pas de chauffage central - ni par le sol -, c'est pour ça qu'il n'est pas fait état de chauffage, mais il est vrai que gérer une sorte de thermostat pour le poêle à granulés serait pas mal aussi.

En préambule, je précise que je n’aime pas trop les trucs fermés et propriétaires. Je préfère des systèmes ouverts, et les solutions câblées aux solutions radio. Je n’aime pas trop devoir mettre des piles ou accu à droite à gauche ;).

Comment je compte faire tout ça :

Sur les conseils d’un ami d’un ami, et qui a entièrement fait son installation domotique, je suis parti dans cette direction :

  • commandes électriques sous PLC Bus
  • capteurs sur bus 1-Wire
  • centrale domotique sur un PC avec HomeSeer

Mes interrogations immédiates portent notamment sur le bus 1-wire car je vais devoir très bientôt faire passer les câbles partout où c'est nécessaire !...

Histoire de ne pas vous soûler trop longtemps sur Gamoo avec mes questions existentielles  :D, quel forum de domotique me recommanderiez-vous ? Je me suis inscrit sur Toute la Domotique, mais mon inscription n'est toujours pas validée...

Merci d'avance pour vos avis éclairés  ^-.

A+

16
Le Bistrot de l'Arcade / Dissertation sur le prix d'une borne, merci Wax
« le: Lundi 29 Juillet 2013, 14:08:54 pm »
Salut,

Une Cabaret Pacman, dans l'Oise :



Citer
Avis aux amateurs
Petit bijoux original de 1980
Borne arcade pac man en bon etat general et fonctione.
Monayeur 1 euros avec une position parties gratuites.
faire offres serieuse bien sur

Vu qu'il n'y a pas de prix, je doute qu'il s'agisse d'un bon plan ! :D

A+

Pages: [1] 2 3