Auteur Sujet: [WIP] Atari Shark Jaws de 1975 => IMAGE OK :-)  (Lu 56329 fois)

Hors ligne maldoror68

  • Dieu de l' Arcade
  • *
  • Messages: 8066
  • Localisation: Mulhouse
  • voui, c'est moi ki l'ai fait ^^allez voir mon blog
    • Voir le profil
    • pixels points morts
[WIP] Atari Shark Jaws de 1975
« Réponse #16 le: Mercredi 28 Octobre 2009, 10:55:16 am »
  • Fab est très méticuleux.
    A l'heure ou j'écris, il est parti vérifier les transfos EDF de son quartier pour s'assurer que le courant est de bonne qualité. :D

     :D :D :D mdr  ^- =:))

    Hors ligne zebassprophet

    • Fuse Killer
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 10505
    • Localisation: Metz
    • T'as pas 30 deniers?
      • Voir le profil
      • Rock'N'Concept
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #17 le: Mercredi 28 Octobre 2009, 11:18:17 am »
  • ..et le seul unique éxemplaire français aurai pris feu devant tes yeux... 8)

    ou pas  8)
    tu vois la delicatesse avec laquel les exploitants ont ... exploité les bornes, et tu te dis que même a coup de pied, ca finira par marcher^^

    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4111
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #18 le: Jeudi 29 Octobre 2009, 08:57:31 am »
  • Bonjour.

    Voici la mise à jour de ce WIP.
    Les investigations se sont terminées tard hier soir (ou plutot ce matin) et l'appel du lit a été une fois de plus le plus fort...

    La soirée a été en partie consacrée à un examen superficiel de la platine écran et du tube.

    Le tube est un Sylvania modèle 19VARP4 :



    Tout d'abord, je retire le petit connecteur enfiché à la base du tube, et là mon coeur s'arrête :



    Enfer et putréfaction de cimetière barbare : le verre de la base du tube est fendu !
    Finalement, après examen de très très près et grattage avec l'ongle, il ne s'agissait en fait que d'un simple fil de colle qui joue avec mes nerfs...
    Ouf ! Le tube semble intact !

    Je décroche la tétine THT et la platine vidéo se retrouve sur mon établi pour une consultation auprès de son médecin généraliste...



    Il y a des traces d'un genre de goudron. C'est noir, visqueux, collant.
    Le transfo d'alim (en bas à gauche) en est englué.
    Il y en a sur la tétine également.
    Je nettoierai ça à l'alcool plus tard.

    Examen de plus près des composants :



    Bon, il n'y a pas de court-circuit, mais il s'en fallait de peu.
    C'est bien pour ça que je ne veux surtout pas balancer le jus comme un sac et regarder la borne mourir sous mes yeux...
    Je redresse le condo noir...

    Par contre, à cet endroit là, c'est louche :



    Des trous inoccupés, des bouts de fils mal soudés... Mmmm.... ca pue...

    Le verdict se trouve coté pistes :



    Voilà une mââââgnifique intervention de gougnafier manchot...
    Soudures mal faites, pistes arrachées.
    C'est un roc... C'est un pic... C'est un cap... Que dis-je c'est un cap... C'est une péninsule, c'est du travail de porc.

    La notice Motorola m'indique qui manque à l'appel :





    Il s'agit de l'inductance L1. Son absence va rendre Q6 bloqué.
    En aval, il y a le circuit de balayage ligne et la THT.
    L'absence de L1 justifierait pleinement l'absence d'image, sachant que c'est là une panne évidente et qu'il peut y en avoir d'autres.
    Je décide de ne pas tenter une mise sous tension du chassis vidéo. C'est inutile tant que le problème de L1 n'est pas reglé.

    Note : contrairement aux chassis vidéo plus récents, le filament de chauffe de la cathode du tube n'est pas alimenté par une sortie de la THT (c'est à dire que quand la THT ne fonctionne pas, pas d'alim de filament, donc pas de lueur orange).
    Sur la platine Motorola, le filament est alimenté directement par un secondaire du transfo d'alimentation générale :



    Donc si je branchais la platine, j'aurais probablement une lueur orangé à la base du tube, alors qu'une majeure partie de la platine est en panne (balayage ligne).

    Revenons à L1...
    La notice précise :

    Citation de: Notice Motorola XM501-10
    The horizontal hold range is set by adjustement of the core of L1.

    Si je comprends bien, la plage d'accroche de la synchro horizontale est réglée par ajustement du noyau de L1.

    J'avoue que je ne sais pas quoi faire pour L1.
    La résistance ohmique entre les broches 1 et 2 d'une part et 2 et 3 d'autre part est indiquée sur le schéma, mais pas la valeur de l'inductance...
    Diantre, comment la remplacer ?


    À suivre : investigations sur le PCB...


    EDIT : fautes de frappe
    « Modifié: Jeudi 29 Octobre 2009, 13:40:03 pm par f4brice »

    Hors ligne gc339

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2224
    • Localisation: Lyon
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #19 le: Jeudi 29 Octobre 2009, 12:32:54 pm »
  • Bonjour.

    Tout d'abord, je retire le petit connecteur enfiché à la base du tube, et là mon coeur s'arrête :
    Enfer et putréfaction de cimetière barbare : le verre de la base du tube est fendu !
    Finalement, après examen de très très près et grattage avec l'ongle, il ne s'agissait en fait que d'un simple fil de colle qui joue avec mes nerfs...
    Ouf ! Le tube semble intact !

    En principe les dépôts de getter blanchissent quand le tube a pris l'air : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pi%C3%A8ge_%C3%A0_gaz
     
    Le getter est composé d'une poudre métallique avide d'oxygène, il est vaporisé par induction en phase finale de fabrication du tube. Il permet de parfaire le vide à l'intérieur en absorbant les dernières molécules de gaz qui subsisteraient dans les métaux des électrodes.
    Le getter est disposé dans une ou deux coupelles faisant face aux parois en verre du tube, et si possible à un emplacement facile à soumettre au champ des bobines d'induction comme le col du tube. C'est pourquoi on peut voir le(s) dépôt(s) vaporisé(s) contre les parois du col sous forme de tache(s) métallique(s) brillante(s).


    « Modifié: Jeudi 29 Octobre 2009, 15:33:13 pm par gc339 »
    Le repos, c'est fait pour les jeunes. Ils ont toute la vie devant eux. J. Gabin/M. Audiard



    Hors ligne gc339

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2224
    • Localisation: Lyon
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #20 le: Jeudi 29 Octobre 2009, 12:46:46 pm »
  • Les écrans ne sont pas tout à fait les mêmes.
    J'ai déjà trouvé sur le net la doc technique de l'écran de la Shark Jaws.  8)

    Peux tu la faire partager en donnant l'adresse où elle est téléchargeable ?
    Le repos, c'est fait pour les jeunes. Ils ont toute la vie devant eux. J. Gabin/M. Audiard



    Hors ligne zebassprophet

    • Fuse Killer
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 10505
    • Localisation: Metz
    • T'as pas 30 deniers?
      • Voir le profil
      • Rock'N'Concept
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #21 le: Jeudi 29 Octobre 2009, 13:09:45 pm »
  • bon, t'as bien fait de pas mettre sous tension alors^^

    allez, au moins cette panne est reperable comme le nez au milieu du visage

    bonne continuation

    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4111
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #22 le: Jeudi 29 Octobre 2009, 13:31:26 pm »
  • Peux tu la faire partager en donnant l'adresse où elle est téléchargeable ?

    Je l'avais mis dans le fil de discussion du road-trip, mais j'aurais bien dû le remettre ici :
    Manuel écran Motorola XM501-10
    Manuel Atatri Shark Jaws

    J'édite le 1er message...

    Hors ligne gc339

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2224
    • Localisation: Lyon
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #23 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 01:31:11 am »
  • J'avoue que je ne sais pas quoi faire pour L1.
    La résistance ohmique entre les broches 1 et 2 d'une part et 2 et 3 d'autre part est indiquée sur le schéma, mais pas la valeur de l'inductance...
    Diantre, comment la remplacer ?

    Eh bien il faut la cloner à partir des traces d'ADN que l'on peut trouver sur les lieu du crime, on tâtonnera pour reconstituer les chaînons manquants.
    • La résistance des enroulements est connue : 61 et 42 ohms soit 103 ohms au total avec une prise intermédiaire à ~40%, le bobinage étant supposé réalisé avec du fil de diamètre uniforme. La résistance est importante, le fil doit être plutôt fin.
    • A partir de la photo postée plus en avant, il est possible de déterminer le diamètre du mandrin en le comparant à celui d'un transistor voisin (Ø ~4,5mm en principe pour un boîtier plastique ), à première vue il devrait être de 5mm.
    • A partir d'une autre photo de la notice on peut constater que le dessus du blindage semble légèrement inférieur à celui du transfo voisin ou du condensateur disque à coté. Par comparaison avec ce même boîtier de transistor, le diamètre du condensateur disque peut-être estimé à 22 mm. La hauteur bobinable à l'intérieur du blindage devrait se situer entre 15 et 20 mm.

    Premiers tâtonnements

    1) Électronique Diffusion donne dans son catalogue, pour la bobine de fil émaillé de Ø 1/10, une longueur totale de 715 mètres pour 1550 ohms (résistivité ρ = 17 × 10-9 )
    Cette bobine L1 réalisée avec du fil de Ø 1/10 nécessiterait une longueur de fil de : (715 ÷ 1550) × 103 soit 47,5 mètres.
    En postulant un diamètre moyen d'enroulement de 6 mm, le nombre de spires serait de 47,5 ÷ (6 × 10-3 × Π) soit 2520 spires, ce qui est vraiment excessif.
    La même bobine L1 réalisée avec du fil de Ø 5/100, donc d'une section 4 fois moindre nécessite :
    • Une longueur de fil aussi 4 fois moindre : R = ( ρ × l ) ÷ S.
    • Quatre fois moins de spires.
    Soit 630 spires ce qui semble beaucoup mais tout à fait concevable :
    • Car on peut bobiner 20 spires par mm soit 300 spires sur 1,5 cm (la hauteur bobinable estimée ).
    • A 300 spires par couche, il n'y aurait besoin que de deux couches complètes et un embryon de 3em couche. Cette dernière serait à moitié complète si le diamètre moyen d'enroulement était ramené à 5 mm et des poussières (756 spires ).

    2) A titre comparatif le fabricant TOKO donne les caractéristiques suivantes pour ses bobinages variables de type 5PA :
    http://pdf1.alldatasheet.com/datasheet-pdf/view/172994/TOKO/5PNR-3538Z.html


    En considérant le coefficient de surtension Q proche de Lw ÷ Rs on peut estimer la résistance série de la bobine Rs # Lw ÷ Q ce qui donne :
    • Pour la bobine de 1 mH référence 451AN-0001Z : Rs # (1 × 10-3 × 2 × Π × 252 × 103 ) ÷ 50 = ~32 Ω
    • Pour la bobine de 2 mH référence 451AN-0042Z : Rs # (2 × 10-3 × 2 × Π × 252 × 103 ) ÷ 40 = ~79 Ω
    • Pour la bobine de 3 mH référence 451AN-0043Z : Rs # (3 × 10-3 × 2 × Π × 252 × 103 ) ÷ 50 = ~95 Ω

    3) Pour le mandrin de type 10F1, disponible chez Électronique Diffusion, Neosid donne dans son catalogue http://www.neosid.de/DWL/Teil3/Teil_3.pdf à la page 3-42 un AL compris entre 6 et 8 nH.


    Un calcul rapide avec un AL de 7 nH donne pour 750 spires L = 7 × 7502 = 3937500 nH soit un peu plus de 3,9 mH.

    Bien que toutes ces données soient exposées en vrac, cette valeur de 3,9 mH est à rapprocher des caractéristiques du bobinage Toko de 3 mH dont la résistance estimée est voisine des 103 Ω de la bobine L1 originale.

    Alors, prêt pour le test ? paré à bobiner 750 tours de fil émaillé de 5/100 sur un mandrin Neosid ?

    A+
    « Modifié: Vendredi 30 Octobre 2009, 08:33:36 am par gc339 »
    Le repos, c'est fait pour les jeunes. Ils ont toute la vie devant eux. J. Gabin/M. Audiard



    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4111
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #24 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 01:48:03 am »
  • Bonsoir.

    Voici une nouvelle mise à jour de ce WIP.
    Ce soir, j'ai testé le PCB...

    Après moultes vérifications, je décide de tenter une mise sous tension du PCB.
    Finalement, à part un léger craquement dans le haut-parleur, rien ne se passe.  :'( Forcément.

    Le 1er truc que je vérifie, ce sont les alimentations.
    La doc indique qu'il y a 3 alimentations :



    • du +5V, à partir de 2 enroulements du transfo et d'un régulateur LM309 ; cette tension alimente tous les circuits logiques TTL
    • du -5V, à partir de 2 autres enroulements du transfo et d'une diode zener
    • du +18V, pas trop régulé ; certainement que l'électronique derrière n'est pas trop sensible

    Les 2 dernières tensions sont bonnes.
    En revanche, la tension de +5V est totalement absente. Elle est à 0V...
    Déjà, c'est suffisant pour justifier l'absence de réaction du PCB.

    Je soupçonne immédiatement le régulateur LM309.
    En fait, mon PCB est équipé d'un LM323 qui est identique.
    Il est certainement d'origine car fabriqué en 1975.



    Déjà, 1er truc louche : il y a une feuille d'isolant entre le régulateur et son radiateur.
    C'est anormal, car le boitier du régulateur doit être relié à la masse comme on le voit sur le schéma de la doc.
    Je constate qu'en fait c'est bien le cas grâce aux 2 vis qui le tiennent.
    Les 2 vis font contact sur le boitier et coté pistes. Grâce à des trous métalisés, le coté piste est bien relié au plan de masse du PCB.

    Je dessoude le régulateur pour le tester :



    Je branche en entrée du régulateur la sortie +12V d'une alim à découpage de borne.
    Je ne le teste pas le régulateur à vide : j'ai branché en sortie une ampoule 12V (je n'ai pas d'ampoule de 5 ou 6V sous la main).
    L'ampoule s'allume (faiblement, mais c'est normal) et le voltmètre indique bien 5V.
    Le régulateur semble donc en bon état.
    Note : je viens de voir sur la photo que mon voltmètre est sur le calibre 200V ; j'aurais pu utiliser le calibre 20V.

    Je rebranche le régulateur sur le PCB, mais en m'arrangant pour qu'il n'alimente pas le PCB.
    Je soupçonne également le gros condo de 8.000 µF d'être malade. Je lui dessoude une patte et je mets en place temporairement une grappe de 4 condos de 2.200 µF de récup. J'ai donc 8.800 µF en remplacement, ce qui ira.

    Sur la doc technique, je constate que le +5V régulé ressort du PCB pour alimenter une ampoule au niveau du monnayeur, ainsi que le compteur de crédits quand un crédit passe.
    Pour isoler et séparer au maximun les problèmes, je débranche le connecteur derrière la porte du monnayeur. Ainsi, si le +5V est en court-circuit par là, je ne serai pas gêné.




    Le régulateur a sa broche de "sortie" non branchée.
    Ca me permet de le tester avec les condos de remplacement et les 2 diodes de redressement.
    Les 2 diodes ont été testées et semblent bonnes.

    Là, j'ai un truc assez bizarre, que je n'ai pas compris tout de suite.
    La tension monte progressivement, pas très vite.
    Dès que je mets une charge (mon ampoule de 12V), la tension chute.

    Finalement, après de nombreux tests, j'en viens à soupçonner le fil de masse entre le PCB et le transfo en bas.
    Je teste avec le testeur de continuité : non, ce n'est pas ça.
    Je remets le connecteur principal sur le PCB et re-teste : étrange : la continuité est perdue...

    En examinant de près le PCB, je constate qu'il y a eu surchauffe ; la piste du PCB a été légèrement abimée et ça suffit pour perdre le contact. En face, la petite broche du connecteur (qui vient frotter sur la piste quand on insère le connecteur) est lâche ; elle n'appuie pas beaucoup sur le PCB...

    Il reste des broches de masse innoccupées sur le connecteur. Je change de place le fil concerné.

    Test :



    C'est bon, j'ai maintenant de +5V en sortie du régulateur. C'est bon signe.
    J'ai compris ce que j'ai mesuré. Le faux-contact au niveau du connecteur introduisait une forte résistance.
    Au moment de la mise sous tension, j'ai donc mon condo de 8.800 µF qui se chargait progressivement à travers cette résistance.
    Dès que je mets une charge, le condo se vide dedans.

    J'ai vu dans le manuel du jeu que le PCB utilise beaucoup des contacts "normalement fermés". C'est à dire que le contact électrique est établi sans qu'on appuie sur le bouton. On le coupe en appuyant.
    Afin de tester le PCB dans ses conditions normales de fonctionnement, je décide de rebrancher les monnayeurs et le panel, non sans les tester.

    Finalement, je pense avoir trouvé la raison du problème.
    L'ampoule qui illumine le carré "$0.25" est très étrange.
    Elle ne fait que dans les 2 Ω. Donc sous une tension de 5V, elle devrait appeler un courant de 5/2 = 2,5 A !
    C'est suffisant pour mettre à genou le régulateur qui a assez à faire avec les circuits TTL qui consomment pas mal, et peut-être provoquer aussi le problème au niveau du contact entre le connecteur et le PCB.

    Je remets en place le régulateur comme à l'origine.
    Mise en route... C'est bon, j'ai toujours du 5V et les circuits TTL sont alimentés.
    Peut-être que le jeu fonctionne déjà, mais je n'ai pas de moniteur.
    Le PCB sort un unique signal composite ; je n'ai pas de signal de synchro séparé.

    Finalement, un vieux téléviseur acheté une bouchée de pain lors d'un vide-grenier devrait faire l'affaire :





    J'ai inséré 2 fils dénudés dans le connecteur du moniteur Motorola, et monté à l'autre bout une prise cinch. Un petit bloc transfo force la TV à commuter sur la péritel.

    Mise en route de l'ensemble...








    .







    .







    .














     :-)= :-)= :-)= :-)= :-)= :-)= :-)= :-)= :-)= :-)=
    Il fonctionne !

    Entre les photos, j'ai testé le jeu.
    Le son est terrible. Il y a un bruit de sonar genre sous-marin avec de l'echo (normal, le jeu possède une "boîte de réverbération" - je ne connais pas le nom technique, c'est un dispositif qui génère un déphasage important du signal qu'il reçoit).
    Chaque fois que le petit poisson est capturé, le score s'incrémente de 1 et un son genre "bruit de sonar de baleine" se fait entendre.
    Le requin est assez aggressif et se dirige vers le plongeur.
    Il faut sans arrêt se déplacer pour ne pas se faire bouffer.
    Le petit poisson a une sacrée bougeotte. Il se déplace vite et n'est pas facile à capturer.

    Snif, je suis ému de voir ce vénérable PCB de 1975 fonctionner vaillament à nouveau et me dévoiler ses charmes...  :-*
    Depuis combien de temps n'avait-il pas généré son image si rustique mais si exceptionnelle ?
    Qui est la dernière personne à avoir inséré un crédit et joué ?

    J'ai hâte de réparer le moniteur Morotola de la borne et voir l'image telle qu'elle doit être sur le tube Sylvania...


    À suivre : réalisation d'une bobine L1 grâce aux indications que gc339 vient de poster, et j'espère remise en route de l'écran !

    EDIT : orthographe
    « Modifié: Vendredi 30 Octobre 2009, 08:24:00 am par f4brice »

    Hors ligne AsPiC

    • Admin
    • Dieu de l' Arcade
    • *****
    • Messages: 8477
    • Localisation: Les Herbiers (85)
    • Present pour Koh Lanta Retrogaming Party 2069 !
      • Voir le profil
      • Mon compte Instagram !!
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #25 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 02:26:34 am »
  • Bon la je crois que l'on tiens les 2 meilleures post de l'année ((:s

    Celui de gc339 pour le coté investigation technique et celui de f4brice pour le coté emotionel de la remise en route d'un PCB qui a tout de même 34 ans...

    Bravo a vous messieurs :10: :-*


    Recherche tout élément de Jeutel Galaktron - "AsPiC c'est : no WIP but just RIP" - kos71 2014

    Hors ligne f4brice

    • ✌(◕‿◕)✌ Donateur 2018
    • Arcade Kingmaster
    • *
    • Messages: 4111
    • Localisation: Besançon (prononcez "B'zançon")
    • « Matériel inconnu ? Touche à ton cul ! »
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #26 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 08:41:07 am »
  • [...couic...]
    Alors, prêt pour le test ? paré à bobiner 750 tours de fil émaillé de 5/100 sur un mandrin Neosid ?

    Vouéééé !!!!  :-)=
    Soyons fou...  ;D

    Voici la référence du mandrin chez Électronique Diffusion.
    Elle est indiquée hors stock, mais je viens de les appeler au téléphone.
    Ils ont un stock conséquent de cet article, "pour plusieurs années" dixit mon interlocuteur fort aimable.

    Pour la réalisation de la bobine, ai-je le droit de "tricher" :
    • bobiner une longueur de fil sans compter les spires, en installant le mandrin récepteur sur une perceuse ?
    • même chose, mais avec une technique différente :
      • étalonner la vitesse de rotation de la perceuse en tr/min
      • bobiner durant XXX temps selon le nombre de spires à obtenir et la vitesse de rotation

    Je suis admiratif devant le raisonnement réalisé pour déterminer les caracteristiques possibles de la bobine.

    A+
    « Modifié: Vendredi 30 Octobre 2009, 08:42:45 am par f4brice »


    Hors ligne zebassprophet

    • Fuse Killer
    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 10505
    • Localisation: Metz
    • T'as pas 30 deniers?
      • Voir le profil
      • Rock'N'Concept
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #28 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 09:44:39 am »
  • magnifique :)
    ca me rapelle ma SI qui marche pas:)

    je vais essayer de tester mes pcb comme tu as fait, ca a l'air d'etre a peu pres le meme delire
    je vais bien relire tout ca :)

    en gris tu as laissé la pcb dans la borne, et sorti les deux cable du signal composite sur la peritel?
    le switch en auxiliaire peux se faire manuellement sur la télé?

    merci

    Hors ligne maldoror68

    • Dieu de l' Arcade
    • *
    • Messages: 8066
    • Localisation: Mulhouse
    • voui, c'est moi ki l'ai fait ^^allez voir mon blog
      • Voir le profil
      • pixels points morts
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #29 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 10:01:55 am »
  • moi ça me rappelle les première consoles que l'on devait monter soi même dans des magazines d'élèctronique!!! ^-

    en tout cas TTl powaaaa, après 34 ans c'est inusable ce truc!

    meilleur post de l'année,oui, on en est pas loin!!! :-*

    par contre le bobinage soi même  ;D on dirait deux radio amateurs qui tentent de capter l'angleterre en 1944... :-\

    Hors ligne Spawnone

    • Accro
    • *
    • Messages: 206
    • Localisation: Nantes
    • Operation Doomsday!
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #30 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 11:30:14 am »
  • C'est alors que F4brice épaulé de l'esprit de gc939 s'approcha de la borne malade, devant une foule ébahie... Il ouvrit la borne et dit au PCB "plug toi et marche" et le PCB marcha...
    Il se tourna alors vers le chassis vidéo et lui lança un "tu ne vas pas m'embobiner toi!"...

    WoW! J'ai pas tout compris à la partie technique mais en tout cas chapeau bas! C'est super intéressant et bien écrit! Vivement la suite!!! ^-^ :-)=
    Ca devient High Level! Bon courage! 8) Fais la revenir d'entre les morts! >:D

    P.S: Fais une petite vidéo de tout ça une fois fini histoire que l'on profite du son et de l'animation! Histoire d'avoir une idée du High Tech de l'époque...  ;) Merci!

    Hors ligne gc339

    • Beta Testeur
    • *
    • Messages: 2224
    • Localisation: Lyon
      • Voir le profil
    [WIP] Atari Shark Jaws de 1975
    « Réponse #31 le: Vendredi 30 Octobre 2009, 12:44:16 pm »
  • Je suis admiratif devant le raisonnement réalisé pour déterminer les caractéristiques possibles de la bobine.

    C'est ce qu'on appelle du tir de mortier, on pointe au jugé et on corrige après chaque tir. Les tirs c'est toi qui devra les faire avec bobinage de centaines de tour entre chaque essai ...

    Voici la référence du mandrin chez Électronique Diffusion.
    Elle est indiquée hors stock, mais je viens de les appeler au téléphone.
    Ils ont un stock conséquent de cet article, "pour plusieurs années" dixit mon interlocuteur fort aimable.

    J'espère que tu n'as rien commandé encore ! La longueur bobinable de ces mandrins est très courte, c'est certainement très inconfortable pour bobiner, aussi j'ai eu l'idée farfelue de doubler la longueur disponible en aboutant deux mandrins avec de la gaine thermo-rétractable et ça marche plutôt bien, j'exposerai cela en photo plus tard dans la soirée.
    • Utilisation de 2 mandrins de 5 mm avec vis ferrite M4×0,5.
    • Utilisation de mandrins HFKT417F2 ayant en principe un meilleur AL car prévus pour une gamme de fréquence plus basse (0,1 à 5 MHz ) http://www.electronique-diffusion.fr/product_info.php?products_id=16862 .
    • Avec la gaine le Ø passe de 5 à 5,6 mm
    • Possibilité d'ajuster avec une ou deux vis ferrite.
    Il reste néanmoins à trouver un tube métallique pour assurer le blindage.


    Pour la réalisation de la bobine, ai-je le droit de "tricher" :

    Oui bien sûr, ce n'est pas au tour prêt, il suffira de mesurer précisément la longueur bobinée sur chaque couche.
    La perceuse c'est plutôt une mauvaise idée avec le fil de 5/100 car il doit être plutôt cassant et c'est impossible de bobiner à spires jointives quand le mandrin support tourne trop vite. A moins de tourner très très lentement il vaut mieux bricoler une bobineuse à manivelle...
    Il n'y a pas de fil 5/100 émaillé au catalogue Électronique Diffusion, il y en a chez Conrad. Peut-être vaudra-t-il mieux utiliser du fil de 1/10, après tout ce n'est pas la résistance du bobinage qui compte mais son nombre de spires et une ou deux couches de plus ce n'est pas la mer à boire.
    Prévoir de la colle cyanolite pour les arrêts de bobinage et du ruban Téflon de plomberie pour séparer chaque couche (la largeur courante et la grande)

    A+

    « Modifié: Vendredi 30 Octobre 2009, 12:48:17 pm par gc339 »
    Le repos, c'est fait pour les jeunes. Ils ont toute la vie devant eux. J. Gabin/M. Audiard